Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vaginisme : ton corps : ton essentiel. Balaie les tabous

Jusqu’à aujourd’hui, il y a énormément de femmes qui ne savent pas encore la différence entre vulve et vagin ou qui ignorent ce que c’est qu’une vulve.

Si tu as suivi les cours d’éducation sexuelle ou de SVT à l’école, tu es sans doute familière avec les schémas simplifiés qui représentaient l’appareil génital féminin. On y voit bien l’utérus, le vagin, les ovaires, les trompes. On nous explique le fonctionnement de chacun sans mentionner ou montrer à quoi ressemble le sexe féminin visible de l’extérieur. 

Personnellement, c’est lorsque j’ai souffert de vaginisme et que j’ai dû faire quelques recherches que j’ai découvert le clitoris, son rôle ou encore que ce que je nommais “mon vagin” était en fait “ma vulve”. 

Au-delà de cet aspect, il y a aussi tout le tabou qui règne sur le sexe féminin. Rares sont celles qui osent le regarder ou encore le toucher. 

Si tu souffres de vaginisme, il est important de revenir à la case départ, se familiariser avec cette partie de ton corps que tu as peut-être occulté jusque-là. 

Dans les prochaines lignes, je t’explique pourquoi il est important de connaître son anatomie pour se libérer du vaginisme

1. Connaître ton anatomie te permettra de mieux connaître ton corps et renouer avec lui

Soyons honnêtes. A force de ressentir les douleurs, de ne pas réussir les pénétrations malgré toute l’envie qu’on a, on peut percevoir notre corps comme étant un ennemi.

Pour se libérer, il est important que tu puisses faire la paix avec lui. Pour cela, connaître et apprendre son anatomie est un excellent moyen. 

Tu prendras conscience de tes parties intimes, tu sauras nommer les différents organes et leurs véritables rôles. 

Bien que les premières fois que tu regarderas ta vulve dans un miroir, il se peut que tu ne sois pas très à l’aise, mais petit à petit, tu deviendras familière avec ta vulve et tu apprendras à l’accepter.

 

2. Connaître ton anatomie te permettra d’augmenter ta confiance en toi

Lorsque tu prends le temps d’apprendre à connaître ton corps, tu es convaincue que tu es normale et que ce qui t’arrive est une épreuve que tu es capable de surmonter, tu te rends compte des sensations que tu peux avoir et de ce que ton corps est capable. Tu découvres les choses qui te font du bien et tu commences petit à petit à aimer cette partie avec laquelle tu étais en déconnexion totale. Tu commences à t’aimer et à t’accepter comme tu es. Cela va contribuer à augmenter ta confiance en toi et à te sentir bien dans ta peau !



3. Connaître ton anatomie te permettra de te débarrasser des croyances limitantes sur ton corps et la pénétration

Beaucoup de femmes ont grandi avec une éducation sexuelle taboue. Si c’est ton cas, tu as sûrement déjà entendu ou pensé à des phrases du type “le sexe c’est sale”, “la première fois fait mal”, “il n’y a que les sal*pes qui prennent du plaisir”, “ce n’est pas bien de toucher tes parties intimes”….

Ce sont toutes des croyances limitantes et pour te libérer du vaginisme, il est crucial que tu t’en débarrasses. En apprenant ton anatomie et à mieux connaître ton corps, tu sauras distinguer le faux du vrai. 

Par exemple, tu apprendras que les tissus vaginaux sont assez élastiques ce qui te permet d’y insérer sans douleur un doigt, un tampon, un dilatateur ou le p*nis de ton partenaire. Tu te rendras compte que ton sexe fait partie de ton corps tout comme tes bras ou tes jambes et tu as tout à fait le droit de le toucher, le caresser.

 

Comment connaître son anatomie et apprendre à mieux connaître ton corps ?

Tu peux tout à fait rechercher des schémas de l’anatomie génitale féminine, les imprimer, les étudier. Même si tu penses déjà tout savoir dans ce domaine, il n’est pas plus mal de s’en rappeler. 

Aussi, tu peux t’aider d’un schéma d’une vulve et t’amuser à retrouver les différentes parties en regardant ta vulve dans un miroir.

 

P.S. : chaque vulve est unique alors ne t’inquiète pas si jamais tu trouves que la tienne est différente des schémas que l’on trouve sur internet. Ceux-ci sont souvent assez simplifiés pour distinguer les différentes parties du sexe féminin.

Pour une guérison définitive du vaginisme, la prise en charge doit être holistique. En effet, le psychologique fonctionne en corrélation avec le physique. Il est donc primordial de travailler ces deux aspects en même temps.
Si tu souhaites rejoindre « Je guéris du vaginisme® », réserve ton RDV de pré-inscription au programme en remplissant ce formulaire et Mame va rentrer en contact avec toi si sa méthode d’accompagnement en guérison du vaginisme est adaptée à ta situation. Réserve ton RDV en cliquant ici !

 

J’espère que cet article t’aura apporté des conseils concrets afin de t’aider au mieux dans ta guérison du vaginisme.

 

N’hésite pas à me suivre sur mon nouveau compte Instagram, dédié exclusivement au vaginisme : @jeguerisduvaginisme

Si tu souhaites commander mon livre « Je guéris du vaginisme, c’est parti ! », je t’invite à cliquer ici

Bénéficie de 20% de réduction sur les dilatateurs Velvi avec le code CBOKG en cliquant ici.

Si tu souhaites en savoir plus son programme et guérir dans les trois prochains mois, clique ici.

Tu as aimé cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Inscris-toi à la visioconférence gratuite
Comment se libérer du vaginisme en moins de 3 mois ?

Si tu veux te sentir soutenue, boostée et reprendre confiance en ta capacité à te libérer du vaginisme, ne manque pas cette conférence de Mame, créatrice de la méthode “ Je guéris du vaginisme® “