Pourquoi le plaisir est-il important quand on souffre de vaginisme ?

Thème de la semaine : Vaginisme et plaisir 

Tout d’abord, avant de commencer, sache qu’il est important de te faire plaisir au quotidien. Pour ce faire, il existe une multitude de façons qui vont dépendre de chacun d’entre nous. Tu peux notamment : 

– Manger une bonne pâtisserie : un millefeuille, un éclair au chocolat, …
– Lire un livre qui nous donne envie
– Passer du temps avec ses proches
– Regarder un bon film
– Jouer à la console : nintendo switch, play station, …

D’ailleurs, il en est de même en matière de sexualité. Comme pour les petits plaisirs du quotidien, il existe de nombreuses façons de prendre du plaisir en matière de sexualité. En effet, la sexualité est un domaine tellement vaste et où le champ des possibles est très grand, qu’il serait dommage de la limiter qu’à la pénétration.

Dans mon programme d’accompagnement, j’incite les femmes à continuer à avoir une sexualité, et à prendre du plaisir, avec leur conjoint et ce, même avec leur vaginisme. C’est pourquoi, en aucun cas, ton vaginisme ne doit t’empêcher d’avoir une sexualité et de prendre du plaisir grâce à cette dernière. 

Pour en savoir plus et avoir des clés concrètes pour avoir une sexualité épanouie, je t’invite à aller consulter l’article « Vaginisme : Comment avoir une sexualité épanouie ?  » en cliquant ici 

Par exemple, une fois par semaine, vous pouvez prévoir, avec ton partenaire, un moment où vous vous donnez rendez-vous. Ce sera l’occasion pour vous de créer une atmosphère propice aux retrouvailles et à la sexualité, sans être focalisé sur la pénétration, et en vous coupant de toute distraction (téléphone, enfant, ordinateur, …). C’est ce que j’appelle : les rendez-vous coquins.

Mais, tu peux également te donner rendez-vous à toi-même de manière à te retrouver dans une bulle de bien être, en laissant le stress et la pression pour pouvoir prendre ce temps pour toi, dans le but de te reconnecter avec toi-même et tes parties intimes.

Par conséquent, voici quelques idées de rendez-vous coquins pour t’aider :

  • Les massages sensuels : qui procurent un bien être à la fois physique et mental.
    Leurs bienfaits sont multiples : explorer de nouvelles sensations, bien stimuler les zones érogènes et permettent un lâcher prise total.
  • Prendre une douche nue avec ton partenaire.
  • Le sexe oral : cunnilingus et fellation.
  • Utiliser des sex-toys sans pénétration (stimulateur clitoridien, …)
    Ils vont t’aider à découvrir des nouvelles sensations notamment grâce aux vibrations du jouet par exemple.
  • Les Jeux sexuels : comme action ou vérité, …
    Ils te permettent de passer un bon moment, d’en apprendre plus sur son partenaire (grâce aux vérités), de s’amuser et de se faire plaisir.

Aussi, n’hésite pas à recourir au kâma-Sûtra. Véritable, référence dans la littérature érotique, son but est d’aider les couples à vivre en harmonie et à s’épanouir dans leur relation amoureuse et pas uniquement sur le plan sexuel.

Cet ouvrage ne se focalise donc pas uniquement sur les positions sexuelles avec pénétrations puisqu’il met également l’accent sur les baisers, les caresses et la tendresse.

Maintenant que tu as des clés pour te faire plaisir, je vais t’expliquer en quoi le plaisir est important et nécessaire quand on souffre de vaginisme. 

1. Prendre du plaisir et t'amuser dans ta sexualité

Que si tu souffres de vaginisme, de dyspareunies, d’endométriose, … il est important de ne pas forcer les rapports.

 

Tu redoutes les rapports avec ton mari du fait que c’est douloureux, que la douleur est devenue courante, que tu ne prends aucun plaisir et que tu finis en larmes car tu n’arrives pas à faire l’amour.


Stop ! Il faut casser ce cercle vicieux !

Et les diverses solutions évoquées dans cet article (massages sensuels, les douches avec ton conjoint, le sexe oral, …) vont t’aider à faire disparaître la pression liée à la pénétration. 

De ce fait, tu pourras t’amuser sans te mettre la pression et lâcher prise afin de profiter du moment présent. 

Tu ressentiras alors pleinement et totalement le plaisir procuré par les différentes pratiques non pénétratives proposées dans cet article à tel point que cela va t’amener à être totalement détendue.
 

2.  Créer et renforcer l'intimité avec ton partenaire

D’autre part, en ne te focalisant plus sur la pénétration et les différentes craintes qui y sont liées (peur de la douleur, peur de ne pas y arriver, …), tu vas pouvoir être plus à l’aise et plus en confiance avec ton partenaire lors de vos moments intimes.

En somme, tu vas pouvoir profiter pleinement des moments intimes avec ton conjoint, sans avoir cette crainte de la pénétration. 

De ce fait, tu seras : 
– plus à l’écoute de ton partenaire
– plus à l’aise avec lui
– plus connectée avec ton conjoint
– plus dans la découverte 

 

3. S'explorer et se découvrir davantage

Enfin, sache que te faire plaisir, seule ou avec ton partenaire, est tout à fait normal. Tu n’as aucune honte à avoir !

C’est de cette façon que tu vas pouvoir :
– Apprendre à te connaître
– Découvrir tes zones érogènes
– Te reconnecter avec ta féminité
– Savoir ce qui te fais plaisir afin de pouvoir guider ton partenaire

Dès lors, tu peux remarquer la nécessité et l’importance qu’a le plaisir dans ta sexualité.

Conclusion

En définitive, il est primordial d’explorer sa sexualité en dehors de la pénétration mais également de pouvoir découvrir de nouveaux plaisirs et plus particulièrement si tu souffres de vaginisme, de dyspareunies, d’endométriose, …

N’aie aucune honte quant au fait de prendre du plaisir et d’en donner, c’est tout à fait normal et naturel !

Si tu souhaites en savoir plus sur mon programme et guérir dans les trois prochains mois clique sur le bouton ci dessous 

 

J’espère que cet article t’a plu et qu’il t’aidera dans ton parcours de guérison!

N’hésite pas à me faire part de tes impressions dans les commentaires.

Je t’invite à partager massivement cet article autour de toi pour aider les femmes qui souffrent de vaginisme à s’en sortir!

Article rédigé par : Gioia D.M