Vaginisme : Pourquoi est-il important de guérir avant d’envisager une grossesse ?

Tous les ans, la fête des mères est célébrée le dernier dimanche de Mai mais cette année, à cause de la Pentecôte, elle sera célébrée le premier dimanche de Juin.
Pour certaines il s’agit d’une merveilleuse fête à célébrer et pour d’autres, c’est souvent une journée douloureuse qui leur rappelle une pensée ou un souvenir douloureux…

Quant au vaginisme, beaucoup de femmes qui en souffrent pensent que c’est un frein pour enfanter.

Porter la vie et la sentir bouger dans son ventre, la plupart d’entre nous en rêvons (moi y compris). Eh oui, devenir maman pourrait être un désir qui t’anime énormément. 

Cependant…il y a une ombre au tableau : le vaginisme. Ce trouble suscite beaucoup de stress, d’angoisse et d’inquiétude. 

En réalité, malgré les croyances, il est tout à fait possible de tomber enceinte même lorsqu’on souffre de vaginisme. Même si ça ne fonctionne pas pour tout le monde, certaines femmes ont réussi à tomber enceinte grâce à une éjaculation à l’entrée du vagin ou encore en forçant une pénétration ou même grâce à la méthode de la pipette ou via une FIV. 

Si tu as déjà entamé une de ces démarches, je ne te juge pas. Tu es libre de choisir la solution qui te convient. Mais si il y a bien une chose dont je suis certaine : après l’accouchement, le vaginisme sera toujours là. D’ailleurs, il se pourrait même que certaines de ces méthodes (comme la pénétration forcée) pourrait renforcer le vaginisme.

Alors, si devenir maman est un rêve que tu souhaites réaliser à tout prix, il y a un conseil que je tiens à te donner : privilégie ta guérison du vaginisme avant d’envisager une grossesse.

Tu te demandes sûrement pourquoi ? Alors ça tombe bien car dans les prochaines lignes je vais te révéler pourquoi il est important de guérir du vaginisme avant d’entamer une grossesse.

Tout d’abord, tu n’auras plus à te soucier du suivi lors de la grossesse.

En effet, la grossesse en elle-même est source de stress, d’inquiétude, d’angoisse. Pendant cette période, il y a un suivi particulier  : pendant les consultations, les professionnels de santé pourront procéder à des examens qui nécessitent parfois des touchers vaginaux (pour examiner le col), des échographies endovaginales, des prélèvements qui nécessitent l’introduction d’un écouvillon et parfois d’un spéculum. 

Tous ces examens peuvent être particulièrement stressants, angoissants pour une femme qui souffre de vaginisme d’où l’avantage de s’en libérer avant une grossesse pour la mener dans des conditions optimales sans peur, douleur ou sentiment de culpabulité.

Contrairement à ce que tu pourrais croire, l’accouchement ne t’aidera pas à guérir du vaginisme. 

L’accouchement n’implique pas ce qui entre dans le vagin, mais ce qui en sort, en l’occurrence un ou plusieurs bébés. Par conséquent, le vaginisme ne peut, a priori,  pas se régler par l’accouchement. 

Dans de rares cas, certaines femmes, en sachant qu’elles sont parvenues à accoucher d’un bébé, peuvent avoir un déclic par rapport à leur vaginisme. Elles prennent conscience que si le vagin est assez large pour faire sortir un bébé, il l’est tout autant pour accueillir un pénis, un tampon ou un spéculum.

Mais d’autres personnes peuvent voir leur état s’aggraver. En effet, si une femme vit un accouchement traumatique, le cerveau peut enregistrer ce traumatisme ou cette douleur temporaire et renforcer le cycle du vaginisme.

Il faut savoir que ce n’est pas un manque d’élasticité des tissus vaginaux qui est à l’origine du vaginisme mais plutôt une contraction involontaire, inconsciente et incontrôlable des muscles du plancher pelvien. Malgré l’étirement important provoqué par l’accouchement par voie basse, le vaginisme continuera donc à poser des problèmes. 

Dans le cadre où tu guéris du vaginisme avant la grossesse et que la sexualité devient problématique après l’accouchement, tu auras en main toutes les clefs nécessaires pour guérir. L’accouchement peut être particulièrement traumatisant, autant sur le plan physique que sur le plan psychologique. Il se peut que les rapports sexuels qui suivent l’accouchement soient douloureux notamment. Cela peut être le cas si tu as eu des déchirures ou subi une épisiotomie. Cela peut laisser beaucoup de séquelles.  Cependant, dans la mesure où un vaginisme secondaire survient, tu auras dorénavant les clefs nécessaires pour guérir. Tu l’as déjà fait une fois, alors tu seras sereine pour prendre très vite les choses en main.

Guérir du vaginisme avant d’envisager une grossesse va te libérer d’un lourd fardeau. L’appréhension de la pénétration aura disparu et tes rapports sexuels avec ton conjoint seront plus épanouissants et satisfaisants. Tu seras également plus à l’aise avec ton corps et ton intimité. Tu vas pouvoir profiter pleinement de ta sexualité que ce soit avant, pendant ou même après une grossesse.

Pour terminer, guérir implique de faire un travail sur soi en profondeur, autant physique que psychologique, raison pour laquelle il est beaucoup mieux d’entamer ce travail avant d’envisager la grossesse. Ainsi, une fois libérée, tu pourras consacrer toute ton énergie et ton temps pour cette nouvelle vie qui s’offre à toi !

Pour une guérison définitive du vaginisme, la prise en charge doit être pluridisciplinaire. En effet, le psychologique fonctionne en corrélation avec le physique. Il est donc primordial de travailler ces deux aspects en même temps.

Tu peux échanger de vive voix avec une personne bienveillante, qui a elle-même souffert de vaginisme, qui pourra te conseiller, et partager des outils concrets à mettre en place dès maintenant en vue d’atteindre la guérison du vaginisme , si tu le souhaites. Pour ce faire, Réserve ton appel offert avec un membre de l’équipe !

 

J’espère que cet article t’aura apporté des conseils concrets afin de t’aider au mieux dans ta guérison du vaginisme.

 

N’hésite pas à me suivre sur mon nouveau compte Instagram, dédié exclusivement au vaginisme : @jeguerisduvaginisme

Si tu souhaites commander mon livre « Je guéris du vaginisme, c’est parti ! », je t’invite à cliquer ici

Bénéficie de 20% de réduction sur les dilatateurs Velvi avec le code CBOKG en cliquant ici.

Si tu souhaites en savoir plus son programme et guérir dans les trois prochains mois, clique ici.

Tu as aimé cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Télécharge ton e-book offert !
5 clés pour se libérer du vaginisme en moins de 3 mois

Clique ici pour recevoir ton cadeau gratuit et découvrir les 5 secrets qui ont déjà permis à plus de 400 femmes de se libérer définitivement du vaginisme.