Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vaginisme et sécheresse vaginale : Y a-t-il un lien caché ?

La sécheresse vaginale est un sujet dont on parle peu, mais qui touche un grand nombre de femmes à différents moments de leur vie. Souvent perçue comme un problème gênant ou embarrassant, elle est en réalité une expérience courante, influencée par une multitude de facteurs. 

Bien qu’elle puisse être associée à des conditions médicales spécifiques ou à des changements hormonaux, la sécheresse vaginale peut également être une variation tout à fait normale de la physiologie féminine. Des fluctuations dans le cycle de vie d’une femme, des modifications de son environnement ou de son mode de vie, jusqu’aux variations naturelles de son corps, plusieurs facteurs peuvent influencer cet aspect de la santé intime.

 

Dans cet article, nous allons explorer ensemble les différentes facettes de la sècheresse vaginale, des causes naturelles aux implications médicales, en passant par son lien avec le vaginisme. 

Qu'est-ce que la sécheresse Vaginale ?

La sécheresse vaginale se manifeste par une diminution de la lubrification naturelle du vagin, une condition qui peut affecter les femmes de tous âges. Ce phénomène peut entraîner un certain nombre de symptômes inconfortables, notamment des sensations de sécheresse, de brûlure, d’irritation, ainsi que des douleurs lors des rapports sexuels ou même au quotidien. Ces symptômes peuvent varier en intensité d’une femme à l’autre et peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie et le bien-être sexuel.

 

Normalement, le vagin a un mécanisme naturel d’auto-lubrification qui est crucial pour le confort et la santé sexuelle. Cette lubrification est principalement déclenchée par l’excitation sexuelle et est facilitée par une augmentation du flux sanguin vers la région vaginale. Des glandes situées autour du vagin sécrètent un liquide qui aide à maintenir l’humidité de la muqueuse vaginale, facilitant ainsi la pénétration et réduisant les frottements pendant les rapports sexuels.

 

Il est important de comprendre que la quantité de lubrification naturelle peut varier en fonction de nombreux facteurs, tels que le cycle menstruel, le stress, certains médicaments, et des changements hormonaux tels que la ménopause. Dans certains cas, ces variations sont tout à fait normales et ne signalent pas nécessairement un problème de santé.

Quelques Causes Naturelles de la Sècheresse Vaginale

La sècheresse vaginale peut être influencée par de nombreux facteurs naturels, notamment les fluctuations hormonales qui interviennent à différentes étapes de la vie d’une femme.

 

1. Fluctuations Hormonales :

  • Ménopause : L’un des changements hormonaux les plus significatifs associés à la sècheresse vaginale est la ménopause. Durant cette période, la diminution des niveaux d’œstrogènes entraîne un amincissement des tissus vaginaux et une réduction de la production de lubrification naturelle.
  • Grossesse et Post-Partum : Pendant la grossesse et après l’accouchement, les changements hormonaux peuvent également affecter la lubrification vaginale. Ces périodes sont souvent caractérisées par des ajustements hormonaux qui peuvent temporairement influencer l’humidité vaginale.
  • Cycle Menstruel : Au cours du cycle menstruel, les femmes peuvent également expérimenter des variations dans la lubrification. Certaines femmes constatent une sècheresse vaginale pendant certaines phases de leur cycle, en particulier juste avant ou après leurs règles.

 

2. Autres Facteurs Naturels :

  •  Stress : Le stress et l’anxiété peuvent avoir un impact significatif sur le corps, y compris sur la réponse sexuelle et la lubrification vaginale. En période de stress, le corps peut ne pas réagir de la même manière, ce qui peut entraîner une sècheresse temporaire.
  • Changements de Mode de Vie : Des facteurs tels que la déshydratation, le tabagisme, une alimentation déséquilibrée ou le manque d’exercice peuvent également affecter la santé vaginale. De même, l’utilisation excessive de savons ou de produits d’hygiène irritants peut perturber l’équilibre naturel du vagin et contribuer à la sècheresse.

Quelques causes médicales potentielles :

Bien que la sècheresse vaginale puisse souvent être attribuée à des causes naturelles, elle peut aussi être le résultat de facteurs médicaux. Comprendre ces causes peut aider à identifier des stratégies de traitement efficaces et à gérer les symptômes plus confortablement.

  • Médicaments : Certains médicaments, tels que les antihistaminiques, les antidépresseurs (ou même la pilule), et certains médicaments pour l’hypertension, peuvent réduire la production de lubrification vaginale comme effet secondaire.
  • Conditions de Santé : Des conditions médicales comme le diabète, les troubles thyroïdiens, et certaines maladies auto-immunes peuvent affecter la santé vaginale. Les traitements contre le cancer, tels que la chimiothérapie et la radiothérapie, peuvent également entraîner une sècheresse vaginale.
  • Chirurgies et Traitements : Les interventions chirurgicales, en particulier celles affectant le système reproducteur féminin, peuvent parfois conduire à une sècheresse vaginale. De même, les traitements hormonaux, tels que ceux utilisés pendant la ménopause, peuvent aussi avoir un impact.

Quel lien avec le vaginisme ?

La sècheresse vaginale, par son absence de lubrification naturelle, augmente la friction et l’inconfort pendant les tentatives de pénétration. Cette expérience douloureuse peut renforcer l’anxiété et la tension musculaire, aggravant les symptômes du vaginisme. Les femmes peuvent alors se retrouver dans un cercle vicieux où la peur de la douleur renforce la contraction musculaire, et où cette contraction augmente à son tour la douleur due à la sècheresse.

 

En effet, La douleur associée à la sécheresse vaginale peut conduire à un cycle d’évitement de l’intimité physique. Cette peur et cette anticipation de la douleur peuvent renforcer la contraction musculaire involontaire caractéristique du vaginisme. Cela crée un cycle où la peur de la douleur empêche la relaxation et la réponse naturelle de lubrification, exacerbant la sècheresse et la douleur.

 

Inversement, le stress et l’anxiété générés par le vaginisme peuvent eux-mêmes contribuer à la sècheresse vaginale. Dans un état de stress, le corps peut ne pas répondre comme il le ferait normalement à la stimulation sexuelle, ce qui peut entraver la production de lubrification naturelle et aggraver les symptômes du vaginisme.

 

La prise de conscience de cette interaction complexe est essentielle pour aborder efficacement ces conditions. Pour les femmes touchées, il est important de comprendre que traiter l’un de ces problèmes peut aider à soulager l’autre. Les interventions peuvent inclure l’utilisation de lubrifiants pour atténuer la sècheresse, des thérapies comportementales pour gérer l’anxiété et la tension musculaire, et parfois des traitements médicaux pour aborder les causes sous-jacentes de ces troubles.

 

En reconnaissant et en traitant le lien entre la sècheresse vaginale et le vaginisme, les femmes peuvent retrouver un plus grand confort et une meilleure qualité de vie sexuelle, brisant ainsi le cycle de douleur et d’évitement.

Pour une guérison définitive du vaginisme, la prise en charge doit être holistique. En effet, le psychologique fonctionne en corrélation avec le physique. Il est donc primordial de travailler ces deux aspects en même temps.
Si tu souhaites rejoindre « Je guéris du vaginisme® », réserve ton RDV de pré-inscription au programme en remplissant ce formulaire et Mame va rentrer en contact avec toi si sa méthode d’accompagnement en guérison du vaginisme est adaptée à ta situation. Réserve ton RDV en cliquant ici !

 

J’espère que cet article t’aura apporté des conseils concrets afin de t’aider au mieux dans ta guérison du vaginisme.

 

N’hésite pas à me suivre sur mon nouveau compte Instagram, dédié exclusivement au vaginisme : @jeguerisduvaginisme

Si tu souhaites commander mon livre « Je guéris du vaginisme, c’est parti ! », je t’invite à cliquer ici

Bénéficie de 20% de réduction sur les dilatateurs Velvi avec le code CBOKG en cliquant ici.

Si tu souhaites en savoir plus son programme et guérir dans les trois prochains mois, clique ici.

Tu as aimé cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Inscris-toi à la visioconférence gratuite
Comment se libérer du vaginisme en moins de 3 mois ?

Si tu veux te sentir soutenue, boostée et reprendre confiance en ta capacité à te libérer du vaginisme, ne manque pas cette conférence de Mame, créatrice de la méthode “ Je guéris du vaginisme® “