PROFESSIONNELS RÉFÉRENTS :

Découvre ces professionnels référents, bienveillants, sensibilisés au vaginisme et partenaires du programme !

divine business

Fatima Adjoud

Parole de sage-femme

Durant mes 20 ans d’exercice en qualité de sage-femme, j’ai pris en charge de nombreuses femmes vaginiques. Cette problématique sexuelle me mettait souvent très mal à l’aise, car je la connaissais que très peu. Je me contentais de douceur, d’attention, et de patience. Aujourd’hui, formée en sexologie depuis 2018, j’accompagne avec beaucoup d’aisance cette dysfonction sexuelle.

divine business (1)

Chloé Da Cruz

Parole de kinésithérapeute

Cet accompagnement peut prendre plusieurs mois selon l’intensité du blocage, du temps que l’on y consacre et des autres soucis du quotidien. Mais le retour des sourires, les réussites des premiers rapports, et parfois les annonces de bébés, sont ce qui me donne envie de continuer. J’aime mon métier, car je pense qu’il est un véritable atout pour se soigner du vaginisme. Et qu’il aide les femmes. 

divine business (2)

Pierre Yvon

Parole d’hypnothérapeute

J’ai eu l’occasion de rencontrer une patiente atteinte de vaginisme, ce qui était une découverte pour moi. L’idée d’un accompagnement en hypnose est dans un premier temps d’identifier ce qui pourrait bloquer, ou encore engendrer une problématique au niveau inconscient, avant d’explorer les différents leviers qui lui permettront de changer tel qu’elle le souhaite.

Découvre ces professionnelles, référentes, bienveillantes, sensibilisées au vaginisme et partenaires du programme !

MARION HERY
ostéopathe spécialisée en périnatalité et en pédiatrie

Marion Hery est une Ostéopathe spécialisée en périnéalité, pédiatrie et santé de la femme.
Elle aide et accompagne donc les femmes tout au long de leur vie.
Elle accompagne les femmes dans la fertilité, la sphère gynécologique mais également tout au long de leur grossesse (avant, pendant et après).
En ce qui concerne la grossesse : elle va aider les femmes au niveau de la respiration, des douleurs (lombalgie et sciatique), des remontées acides, des maux de têtes, ou encore au niveau des modifications posturales par exemple. Mais en réalité ça va bien au-delà puisqu’elle s’occupe même de leur bien être après accouchement. Elle s’occupe également de la mobilité de leurs bébés lorsque cela est nécessaire.

JESSICA PIRBAY
SEXOTHÉRAPEUTE

Jessica Pirbay est une sexothérapeute certifiée en Sexologie Positive, Sexothérapie & en Sex, Love, Relationship. Elle est la dirigeante de Secret Therapy, où elle est Sexothérapeute, thérapeute de couple et Coach, experte en Tantra. Elle crée et anime les ateliers Tantra, sexualité et couple.
Elle  crée  et anime les programmes en ligne pour retrouver une sexualité épanouie . Régulièrement elle crée du contenu vidéo gratuit sur Youtube avec des conseils concrets pour homme et femme.

VÉRONIQUE DUCREUX HYPNOTHÉRAPEUTE

Véronique Ducreux est une hypnothérapeute qui propose des thérapies pour le couple et la famille. Elle propose même, des accompagnements, à titre individuel. Elle est maîtresse praticienne en PNL et praticienne en hypnose ericksonienne. Elle est praticienne en thérapie conjugale. Enfin, elle a suivi une formation en psychopathologie. Elle reçoit à Marcq en Baroeul, à 15 min de Lille.

ISABELLE PERSOON SOPHROLOGUE ET COACH

Isabelle Persoon est une sophrologue et coach qui as pour ambition d’aligner la vie personnelle et professionnelle de ses clients tout en retrouvant joie et bien-être. Cela en gérant le stress ainsi que le temps.
En dépassant peurs, anxiétés ou phobies qui bloquent l’épanouissement En développant une motivation à toute épreuve, en boostant confiance en soi, en la vie et en vivant la sérénité.
Elle met à votre service différents outils tels que la sophrologie, la psychologie positive, la mindfullness, l’EFT, la PNL … Elle propose des programmes d’accompagnements individuels ou collectifs, des ateliers, des formations et des conférences.

GAELLE BALDARASSI COACH ET HACKEUSE DU CYCLE MENSTRUEL

Gaëlle Baldassari, est la spécialiste en cycle menstruel ! elle se dit “hackeuse de cycle menstruel !” Elle adore l’idée que les femmes fassent alliance avec elles-mêmes. Coach et formatrice au service du leadership et des femmes. Elle est l’autrice du livre Kiffe ton Cycle (éd. Larousse 2019), certifiée en Approche Neurocognitive et Comportementale. Enfin, elle est diplômée de l’École Française de Coaching MHD (titre RNCP).
Elle a créé l’Institut de Formation du Cycle Menstruel. Elle a aussi créé le Sommet du Cycle Menstruel pour que le cycle soit au cœur de la cité et retrouve ses lettres de noblesse. Les programmes en Ligne Kiffe ton Cycle !™ (pour les femmes) et Kiffe tes premières règles™ (pour les jeunes filles) ont été créés pour transmettre les bases essentielles de sa pratique.

KATIA BOUGCHICHE AUTEURE, FORMATRICE ET CONFÉRENCIÈRE

Elle accompagne au changement, à la transformation. Elle accompagne à l’accès à sa réelle identité. Pour ce faire, elle anime des conférences et forme aux pratiques de l’accompagnement psycho-émotionnel et énergétique.
Par son verbe, elle aime exprimer l’abondance de l’être : les trésors de connaissances et de créativité foisonnante.
Elle crée des podcasts et des contenus de formation sur les thèmes de la magie, du féminin, de l’intuition, de la psychologie et du bien-être pour diffuser au plus grand nombre.
Son parcours reflète son insatiable curiosité des thérapies et techniques d’accompagnement: psychologie, pycho-généalogie, chamanisme, réinformation cellulaire, connaissance des chakras, sens et symbolisme des maladies, médecine naturelle, aromathérapie et naturopathie.
Son aisance à jouer avec les mots enclenche la transformation et ré-informe la structure de chacun.

Découvre les témoignages de la prise en charge du vaginisme par des professionnels partenaires !​

Parole de sage-femme

"Durant mes 20 ans d'exercice en qualité de sage-femme, j'ai pris en charge de nombreuses femmes souffrant du vaginisme. Cette problématique sexuelle me mettait souvent très mal à l'aise, car je ne la connaissais que très peu. Je me contentais de douceur, d'attention, et de patience lors de mes touchers vaginaux (si ces derniers étaient possibles). Aujourd'hui, formée en sexologie depuis 2018, j'accompagne avec beaucoup d'aisance cette dysfonction sexuelle. J'accompagne les femmes enceintes ou non.
Plus la prise en charge est précoce, plus les résultats sont rapides. La première consultation est, en général, assez décisive quant à l'évolution de la thérapie.
L'alliance thérapeutique entre le patient et le professionnel est essentielle.
Un interrogatoire détaillé avec tous les antécédents permettra de poser un diagnostic de vaginisme. Les fondamentaux anatomiques seront revus. En fin de consultation, une mise en position gynécologique, voire une tentative d'introduction d'un doigt me permettront de définir le degré de vaginisme.
Nous fixons alors des objectifs ensemble pour la prochaine consultation. (Un mois d'intervalle en moyenne entre les deux premières consultations).

La prise en charge du vaginisme est pluridisciplinaire : j'oriente également les patientes vers d'autres professionnels :
- un psychologue, si le besoin d'un accompagnement est nécessaire - une sophrologue, pour apprendre à gérer la respiration, et favoriser le lâcher prise.
- une kinésithérapeute pour la rééducation du périnée. (Choisir un professionnel à l'aise avec le vaginisme).

J'inclus également le conjoint dans la thérapeutique. Ce dernier est souvent démuni face à cette difficulté. Il se sent impuissant... Ce temps d'échange lui permet de se libérer d’un poids. Mon rôle est aussi de le rassurer et de lui donner mes outils pour mieux appréhender une femme souffrant de vaginisme. Enfin, dans certaines situations, je suis parfois amenée à conseiller l'abstinence (pas de rapport sexuel pénétrant) durant la prise de charge."
Fatima Adjoud

Parole de kinésithérapeute

Après l’obtention de mon diplôme de kinésithérapeute en 2012, je ne m’attendais pas à ce que mon chemin me mène jusque-là.
Ma première formation en 2013, m’avait enseigné la rééducation périnéale classique. Pourtant, jamais encore je n’avais entendu parler de troubles sexuels féminins comme celui du vaginisme.

Après plusieurs expériences dans différents cabinets, j’ai pu rencontrer des patientes qui lors de l’examen interne avaient de fortes tensions périnéales. Il était difficile de les examiner. À l’époque, je ne réalisais ces soins que de temps en temps, j’étais perdue.

Quand je me suis enfin orientée vers la rééducation périnéale de manière exclusive, j’ai trouvé un cabinet qui s’occupait de ces problématiques-là. Non seulement du vaginisme, mais aussi des douleurs liées aux vulvodynies et à l’endométriose. Je pouvais enfin aider mes patientes avec les clés auxquelles mes collègues m’avaient sensibilisée. J’ai découvert le monde des spécialistes des douleurs vulvaires avec lesquels je serais amenée à travailler : gynécologues, dermatologues, sexologues, ostéopathes spécialisés. Depuis, c’est mon quotidien : je suis kinésithérapeute spécialisée des douleurs vulvaires et périnéales.

En qui consiste la kinésithérapie périnéale pour les femmes qui souffrent de vaginisme ?
Lors du bilan, j’explique toujours qu’aucun examen du périnée ne sera dispensé avant la séance suivante et avec consentement. Tout d’abord, il s’agit de se présenter, car c’est une rééducation de l’ordre de l’intime et la confiance est primordiale. Ensuite, l’écoute du parcours, des efforts déjà effectués, mais aussi du contexte et de l’environnement est très importante. Enfin, j’éclaire sur la définition du vaginisme et des solutions pour s’en sortir.

La deuxième séance est un temps pour connaître et comprendre l’anatomie du sexe féminin. Déconstruire les croyances autour de la virginité et du vagin, rappeler que l’on reste une vraie femme malgré son vaginisme. J’intègre aussi la physiologie du rapport sexuel et ce qu’il se passe lorsque l’on souffre de vaginisme. Le rôle des muscles est au centre de la rééducation, leur action réflexe étant un des problèmes principaux du vaginisme.
Cette séance est aussi le temps du bilan périnéal. Si la patiente est d’accord, je lui explique que je vais rester très externe pour regarder où sont les tensions et lui expliquer ce qu’il se passe. Du bout du doigt posé à l’entrée du vagin, j’observe si un relâchement périnéal est possible ou non. Je regarde aussi la respiration, et demande toujours si tout va bien. L’important pour moi est que l’on se sente en sécurité et le plus à l’aise possible. Faire rire est toujours un bon moyen de détendre l’atmosphère.

Les séances suivantes seront consacrées à l’apprentissage de la conscience du relâchement périnéal. Comprendre quels sont les muscles qui bloquent l’entrée du vagin, pour désapprendre au corps et à l’inconscient, le réflexe de protection à l’approche d’une pénétration. Des exercices sont donnés en parallèle des séances pour permettre de se réapproprier son corps. Commencer par regarder sa vulve dans un miroir est une vraie première étape pour beaucoup de mes patientes.

Masser, réussir à insérer un doigt dans son vagin sans douleur, et progressivement les dilatateurs, permettra à la rééducation d’être plus efficace.

Cet accompagnement peut prendre plusieurs mois selon l’intensité du blocage, du temps que l’on y consacre et des autres soucis du quotidien. Mais le retour des sourires, les réussites des premiers rapports, et parfois les annonces de bébés, sont ce qui me donne envie de continuer. J’aime mon métier, car je pense qu’il est un véritable atout pour se soigner du vaginisme. Et qu’il aide les femmes.
Chloé Da Cruz (Instagram @Lovetavulve)

Parole d’hypnothérapeute

Après m’être formé en hypnose jusqu’au niveau de Maître praticien, j’ai pu étudier différents types de sujets où cette discipline à prouver son efficacité. Arrêt du tabac, traitement de l’insomnie, perte de poids, confiance en soi, atteinte d’objectifs, et d’autres sujets où l’inconscient de l’individu joue un rôle majeur.
Au bout de 2 ans de pratique en cabinet et au domicile de mes patients, je me suis progressivement ouvert à une nouvelle approche de l'accompagnement : les consultations en ligne.
J’effectue dans un premier temps un entretien, dans lequel nous échangeons pour mieux comprendre la problématique, les causes et les éventuelles solutions.

Dans un second temps, j’enregistre la séance d’hypnose personnalisé à travers un montage audio, que la personne pourra écouter plusieurs fois, si nécessaire.
Cela m’a rapidement permis de m’exercer avec de nouvelles personnes dans différents endroits du monde, mais surtout de découvrir de nouvelles demandes sur des sujets où cette discipline pouvait être efficace. J’ai eu l’occasion de rencontrer une patiente atteinte de vaginisme, ce qui était une découverte pour moi. L’idée d’un accompagnement en hypnose est dans un premier temps d’identifier ce qui pourrait bloquer, ou encore engendrer une problématique au niveau inconscient, avant d’explorer les différents leviers qui lui permettront de changer tel qu’elle le souhaite. Le pouvoir de notre inconscient est multiple, car il gère de façon automatique plus de 90% de notre être (mécanismes physiologiques, habitudes, réflexes, respiration, émotions, mémoire, automatismes...).

Mais l’une de ces particularités est qu’il utilise nos expériences du passé pour créer ces cheminements automatique, qui peuvent parfois bloquer une personne dans son évolution. Je pense que c’est souvent le cas pour ce qui est du vaginisme.

L’inconscient de l’individu qui présente la problématique agit par “protection”, car son rôle principal est de maintenir notre survie, ou encore notre sécurité : ces automatismes sont donc en premier lieu une tentative “positive”. Et pour cela, il se base sur des expériences ou des suggestions perçues à une époque décisive, pour créer un automatisme de protection précis.

Pour créer un accompagnement efficace je me suis donc dans un premier temps, intéressé aux éventuelles expériences qui auraient pu engendrer ce type de réactions automatiques. Dans ce cas précis, il n’y avait pas d'expérience dite "traumatisante", étant donné qu’il n’y avait eu aucune expérience concluante. Je me suis donc intéressé au vécu de cette jeune femme : son éducation, l’environnement dans lequel elle a évolué, pour comprendre la perception que pouvais avoir son inconscient du sexe en règle générale. Nous nous sommes rapidement aperçu que dans son éducation, le sexe a toujours été un sujet tabou, surtout pour ses parents, en particulier son père.
Cela lui a été présenté comme quelque chose de dangereux, et il lui a été expliqué que les hommes sont des “profiteurs” qui ne cherchent que cela. Sa perception de l’amour, et du sexe ont donc été en quelque sorte conditionnés depuis son éducation, ce à quoi son inconscient a répondu par protection : bloquer l’entrée de pénétration, pour éviter de se trouver dans une situation de danger. Une fois que j’ai compris la “cause” de cet automatisme, il m’a fallu trouver les leviers permettant de créer le changement, ce qui est souvent la tâche la plus difficile.

Dans un premier temps, nous avons tenté de modifier la perception des suggestions reçues par ses parents lorsqu’elle était enfant. Elle m'avait présenté quelques souvenirs de suggestions qu’elle avait pu percevoir.
Nous sommes donc “retourner vivre ces moments”, avec une perception différente : celle d’une adulte, qui comprend que les conseils des parents sont des suggestions qui peuvent créer certains blocages s'ils sont entendus sans filtres, aussi bienveillants soient-il. Après ces accompagnements à la modifications des suggestions limitantes perçues, nous sommes allés à la rencontre d’une partie d'elle-même : son enfant intérieur.
Effectivement, la plupart des hypnothérapeutes présupposent que chaque individu est composé de “plusieurs parties inconscientes”. Il est donc souvent pertinent de suggérer à l'inconscient d’agencer une rencontre entre l’esprit conscient adulte de l'individu, et une représentation d’une partie inconsciente, comme celle qui a “validé” les suggestions limitantes reçues.
Durant ce moment spécial, je laisse un espace de silence, pour que la personne puisse effectuer cet échange comme elle le souhaite, et “réapprendre” à son enfant intérieur comment considérer la place du sexe dans sa vie (par exemple).
Suite à cela, je proposais une séquence de visualisation pour commencer à se projeter vers un avenir différent. Cette première séance a permis à ma patiente d’évoluer dans ses impressions, dans sa façon de considérer le sexe dans sa vie, mais elle a senti que ce n’était pas encore suffisant. Nous avons donc effectué un nouveau rendez-vous pour affiner la première séance, et arriver au bout de l’objectif fixé.
Après plusieurs semaines d’écoute, elle a pu se sentir libre sur ce sujet, et démarrer une nouvelle vie sur le plan sexuel, laissant ces blocages limitants derrière elle.
Le rôle de l’hypnose et ce peu importe le sujet, est de modifier les perceptions qu’a reçu l’inconscient pour changer les conséquences qu’il a établies. Nos parties inconscientes sont exceptionnelles, car sources de ressources illimitées, de guérison, et de fluidité d’action... Mais il arrive parfois que celles-ci prennent des "raccourcis", qui peuvent créer des conséquences limitantes dans l’évolution d’une personne sur son chemin de vie.

Je pense que l’hypnose est une discipline formidable qui a déjà fait ses preuves sur bien des sujets, et qui mérite d’être encore plus démocratisée... mais elle garde encore une part de mystère, pour le plus grand plaisir des hypnothérapeutes curieux de faire évoluer la discipline.
Pierre Yvon - Hypnose & Conscience / Instagram : @pierreyvon111

Pour découvrir l'annuaire avec d'autres coachs et d'autres thématiques, clique ci-dessous !