Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

5 conseils pour préparer sereinement sa première fois

La première expérience sexuelle est une grande étape dans la vie de chacun, un moment souvent chargé d’émotions, d’attentes et de curiosités. Cette expérience initiale peut grandement influencer la manière dont nous percevons et vivons notre sexualité à l’avenir. Elle a le potentiel de façonner nos attitudes, nos croyances et même notre confiance en nos relations intimes.

 

Cependant, face aux nombreuses représentations médiatiques et aux idées reçues sur ce que « devrait être » une première fois, il peut être difficile de distinguer la réalité des mythes. La clé pour transformer cette première expérience en un moment positif et mémorable réside dans une préparation adéquate. Une préparation qui ne se limite pas seulement à l’aspect physique, mais qui englobe aussi une compréhension émotionnelle et psychologique de ce que signifie partager une intimité.

 

Dans cet article, nous allons explorer ensemble cinq conseils essentiels pour se préparer sereinement à cette première expérience. De l’éducation sexuelle à la communication avec ton partenaire, en passant par l’importance de consentir pleinement et de se sentir prêt, chaque conseil vise à t’équiper des connaissances et de la confiance nécessaires pour aborder ta première fois de manière éclairée et détendue.

1. S'éduquer convenablement sur son anatomie et les mythes autour de la première fois

Il est essentiel de se familiariser avec l’anatomie sexuelle de soi-même et de son partenaire. Savoir où se trouvent et comment fonctionnent les différentes parties du corps, telles que le clitoris, le vagin, le pénis, et les testicules, peut grandement améliorer l’expérience sexuelle.

Cette connaissance aide également à communiquer de façon plus efficace avec son partenaire sur ce qui est agréable ou inconfortable, permettant ainsi d’ajuster les comportements et les pratiques pour une expérience mutuellement satisfaisante.

 

Aussi, beaucoup de mythes et d’idées fausses circulent sur ce que devrait être la première expérience sexuelle. Des attentes irréalistes sur la « perfection » de cette expérience aux idées fausses sur la douleur et le saignement, ces mythes peuvent créer une pression inutile.

 

Il est important de comprendre que la première fois peut être accompagnée de sensations différentes pour chacun, et que la douleur ou le saignement ne sont pas une certitude. 

 

Il est aussi crucial de savoir que la sexualité s’apprend et s’améliore avec le temps et l’expérience. La première fois n’est pas un indicateur de la vie sexuelle future, et il est normal de ne pas tout savoir ou de ne pas tout maîtriser dès le début.

En s’éduquant sur l’anatomie et en démystifiant les idées reçues sur la première fois, les individus peuvent aborder leur première expérience sexuelle avec des attentes réalistes et une confiance renforcée, posant ainsi les bases d’une vie sexuelle épanouie et respectueuse.

 

2. Communiquer avec ton partenaire

 

Une communication ouverte et honnête avec ton  partenaire est un pilier essentiel pour une première expérience sexuelle épanouissante. La capacité de parler franchement de tes sentiments, attentes, et inquiétudes peut grandement contribuer à créer une atmosphère de confiance et de compréhension mutuelle. 



Avant de franchir le pas, prends le temps de discuter avec ton partenaire de ce que vous attendez tous les deux de cette première expérience. Cela peut concerner les aspects pratiques, comme la protection et la contraception, mais aussi vos sentiments et désirs personnels.

 

Abordez également les sujets délicats ou les peurs. Par exemple, si tu es inquiète à propos de la douleur ou de la performance, en parler peut aider à démystifier ces craintes et à trouver ensemble des solutions pour les atténuer.

Exprime clairement tes désirs et encourage ton partenaire à faire de même. Cette démarche assure que les deux partenaires sont sur la même longueur d’onde et contribue à une expérience plus harmonieuse et satisfaisante.

La communication n’est pas un événement unique, mais plutôt un processus continu. Elle doit se poursuivre avant, pendant et après la première expérience sexuelle. Se sentir entendu et respecté renforce non seulement le lien émotionnel, mais améliore également la qualité de l’expérience sexuelle.

 

3. Agir selon son propre désir et chef

La décision d’avoir des rapports sexuels pour la première fois doit être basée sur ton propre désir et préparation, et non dictée par des pressions extérieures ou des attentes sociétales. Il est essentiel de reconnaître et d’honorer tes propres sentiments, tant physiques qu’émotionnels, avant d’entreprendre cette étape importante.

 

La préparation à la première expérience sexuelle ne concerne pas seulement la préparation physique, mais aussi et surtout un état de préparation émotionnelle. Il est important de te sentir à l’aise, confiante et en sécurité avec l’idée d’avoir des rapports sexuels.

Écoute attentivement ton corps et tes émotions. Si tu ressens de l’anxiété, de l’incertitude ou si tu n’es tout simplement pas sûre, il est peut-être préférable d’attendre. La sexualité doit être une expérience positive et consentie, sans réserves ni regrets.

 

La société, les amis, voire le partenaire, peuvent parfois exercer une pression, directe ou indirecte, pour avoir des rapports sexuels. Cependant, il est fondamental de se rappeler que le choix de franchir cette étape t’appartient entièrement.

Il est important de ne pas céder à la pression de « se conformer » ou de suivre les traces des autres. Chaque personne est unique, et ce qui est juste pour une personne ne l’est pas nécessairement pour une autre. Respecte ton propre rythme et tes propres limites.

La première fois doit être un choix personnel, pris en toute connaissance de cause et sans pression. 

4. Savoir qu'on a le droit d'arrêter à tout moment

Un aspect crucial de toute expérience sexuelle, et particulièrement de la première, est de reconnaître et de respecter ton droit d’arrêter à tout moment. Le consentement est un élément dynamique et continu de la sexualité, qui peut être retiré à tout instant, quelle qu’en soit la raison.

 

Il est fondamental de comprendre que donner son consentement au début ne signifie pas qu’il ne peut pas être retiré ultérieurement. Tu as toujours le droit de changer d’avis à n’importe quel moment durant l’acte sexuel, que ce soit avant ou pendant.

 

Cette décision peut être motivée par diverses raisons : inconfort physique, changement d’état émotionnel, ou simplement parce que tu ne te sens plus à l’aise avec la situation. Peu importe la raison, elle est valable et doit être respectée.

 

Le respect mutuel est la pierre angulaire d’une expérience sexuelle saine. Il est essentiel que les deux partenaires soient à l’écoute et réceptifs aux signaux verbaux et non verbaux indiquant le confort ou le malaise de l’autre. Si l’un des partenaires exprime le désir d’arrêter, cette décision doit être respectée immédiatement, sans jugement ni pression.

 

Le droit d’arrêter à tout moment est un aspect fondamental du consentement et du respect dans toute interaction sexuelle. En reconnaissant et en exerçant ce droit, tu affirmes ton autonomie et ta dignité, tout en établissant une base de confiance et de sécurité avec ton partenaire.

 

5. Se préparer physiquement et mentalement

Pour vivre une première expérience sexuelle sereine et positive, il est important de se préparer tant physiquement que mentalement. Cette préparation englobe tout, depuis les aspects pratiques comme la protection et la lubrification jusqu’à la gestion de tes émotions et de ton stress.

 

  • Lubrifiants : L’utilisation de lubrifiants peut grandement améliorer le confort pendant les rapports sexuels. Choisis un lubrifiant à base d’eau ou de silicone compatible avec les préservatifs et adapté à ta peau.
  • Préservatifs : L’utilisation de préservatifs est essentielle pour se protéger des infections sexuellement transmissibles (IST) et, dans le cas des rapports hétérosexuels, pour éviter une grossesse non désirée. Assurez-vous de savoir comment les utiliser correctement.
  • Protection et contraception : Renseignez-vous sur les différentes options de contraception et de protection disponibles et discute avec ton partenaire de celles qui vous conviennent le mieux.
  • Gestion du stress et de l’anxiété : Il est normal de ressentir un certain niveau de stress ou d’anxiété avant une première expérience sexuelle. Des techniques telles que la méditation, la respiration profonde ou la visualisation positive peuvent aider à calmer ton esprit.
  • Attentes réalistes : aborde cette expérience avec des attentes réalistes. Comprendre que la perfection n’est ni nécessaire ni réaliste peut aider à réduire la pression et à améliorer ton expérience.
  • Confiance et assurance : cultive la confiance en toi et ton corps. Se sentir bien dans sa peau et assuré de ses décisions est crucial pour une expérience sexuelle positive.

En vous préparant de manière adéquate tant sur le plan physique que mental, vous serez mieux équipé pour gérer toute situation qui pourrait survenir et profiter de votre première expérience sexuelle de manière plus détendue et satisfaisante.

Pour une guérison définitive du vaginisme, la prise en charge doit être holistique. En effet, le psychologique fonctionne en corrélation avec le physique. Il est donc primordial de travailler ces deux aspects en même temps.
Si tu souhaites rejoindre « Je guéris du vaginisme® », réserve ton RDV de pré-inscription au programme en remplissant ce formulaire et Mame va rentrer en contact avec toi si sa méthode d’accompagnement en guérison du vaginisme est adaptée à ta situation. Réserve ton RDV en cliquant ici !

 

J’espère que cet article t’aura apporté des conseils concrets afin de t’aider au mieux dans ta guérison du vaginisme.

 

N’hésite pas à me suivre sur mon nouveau compte Instagram, dédié exclusivement au vaginisme : @jeguerisduvaginisme

Si tu souhaites commander mon livre « Je guéris du vaginisme, c’est parti ! », je t’invite à cliquer ici

Bénéficie de 20% de réduction sur les dilatateurs Velvi avec le code CBOKG en cliquant ici.

Si tu souhaites en savoir plus son programme et guérir dans les trois prochains mois, clique ici.

Tu as aimé cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Inscris-toi à la visioconférence gratuite
Comment se libérer du vaginisme en moins de 3 mois ?

Si tu veux te sentir soutenue, boostée et reprendre confiance en ta capacité à te libérer du vaginisme, ne manque pas cette conférence de Mame, créatrice de la méthode “ Je guéris du vaginisme® “