Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

3 exercices pratiques pour traiter l’aspect physique du vaginisme

Quels exercices pour guérir du vaginisme ?


C’est peut-être la question que tu te poses actuellement
Sache qu’il existe des exercices efficaces et concrets pour venir à bout du vaginisme. Ces exercices permettent à la fois de faire un travail d’introspection pour traiter l’aspect psychologique du vaginisme mais aussi de mieux connaître son corps afin de contrôler les contractions involontaires du vagin et cibler ainsi l’aspect physique. Ces exercices ne sont pas du tout compliqués à effectuer et, lorsqu’ils sont faits, régulièrement et de manière progressive, ils peuvent grandement contribuer à ta libération du vaginisme.


Dans cet article, je te dévoile 3 exemples d’exercices concrets qui ciblent le côté physique du vaginisme et que je recommande vivement lors de mes accompagnements.

1. L’exercice du miroir

Lorsqu’on souffre de vaginisme, notre vulve est source de peur, d’inquiétude et de douleur. Avant même d’envisager la pénétration, il est important de se réconcilier avec son corps, notamment avec ses parties intimes. Beaucoup de femmes qui souffrent de vaginisme ont conscience de leur sexe mais n’ont jamais (pour la plupart) observé ni touché leur vulve. Elles savent qu’elles ont une vulve mais ne se sont jamais vraiment intéressées à celle-ci. Ce qui engendre beaucoup d’inquiétudes et d’idées erronées à son sujet.

 

D’ailleurs, et comme tu as dû le découvrir dans l’article sur les causes du vaginisme, la méconnaissance de son corps est une cause qu’on retrouve à l’origine du vaginisme chez un grand nombre de femmes. 

Tout naturellement, il est important d’y remédier et pour cela, il y a un très bon exercice, tout simple : l’exercice du miroir. 

Le principe est très simple, il suffit :

  • de placer un miroir sous ta zone intime
  • observer pendant quelques minutes
  • décrire ce que tu vois

Tu peux effectuer cet exercice après la douche ou tranquillement dans ton lit.

Il se peut que tu ressentes de la peur ou du dégoût.  Ne  culpabilise surtout pas de ressentir ces émotions lorsqu’elles se présentent. Cela fait partie du processus.

 

Tu peux effectuer cet exercice quand tu veux et autant que tu le souhaites. 

Les premières fois, il se peut que tu abandonnes très vite mais n’hésite pas à répéter cet exercice jusqu’à ce que tu te sentes à l’aise. D’abord, tu pourras te contenter d’observer ta vulve et si tu veux aller plus loin, tu peux t’autoriser à te caresser, explorer et découvrir tes parties intimes. Cet exercice est très important car il va permettre de “dédramatiser” l’image que tu as de ton corps. 

Guérir du vaginisme ce n’est pas seulement parvenir à avoir des pénétrations satisfaisantes. Guérir du vaginisme c’est aussi (et surtout) aller à la rencontre de son sexe et se réconcilier avec lui.

2. La respiration abdominale

Si tu souffres de vaginisme, tu dois être familière avec la panique, le stress qu’on ressent dès que tu tentes une pénétration ou même lorsque le sujet de la pénétration est mentionné. 

Sauf que pour que la pénétration ou l’insertion de ton doigt ou d’un dilatateur se passe dans les meilleures conditions, il est important que tu sois totalement détendue. Même si tu as toute l’envie du monde, si tu n’es pas assez détendue, il se peut que tes essais ne donnent pas de résultats.

La respiration, et notamment la respiration abdominale, est un exercice tellement puissant qu’une fois que tu l’auras testé, tu ne pourras que l’adopter. En te concentrant uniquement sur ta respiration, tu vas couper avec ton mental, te détendre et lâcher prise. 

Prendre le temps de bien inspirer et expirer pendant une situation stressante va permettre à ton corps de se détendre. 

Cela peut sembler très simple dit comme ça mais cela aide beaucoup. L’objectif est de prendre conscience de ta respiration.

Pour cela, tu peux t’allonger confortablement, fermer les yeux, inspirer et expirer en visualisant l’air qui traverse tout ton corps.

Dans le programme “Je guéris du vaginisme®” je recommande cet exercice avant l’insertion des dilatateurs, avant une tentative de pénétration et même à n’importe quel moment de la journée car il favorise un bien être général te permettant ainsi de faire redescendre la pression.

3. Les dilatateurs

Dans le vaginisme, le cerveau a associé toute pénétration vaginale (ou insertion d’un doigt ou d’un tampon par exemple) à un danger imminent. Dès qu’il y a une tentative, il envoie un message au périnée qui se contracte de façon inconsciente et involontaire empêchant ainsi toute pénétration. Pour se libérer du vaginisme, il est alors très important que tu puisses entraîner ton cerveau à dissocier pénétration et danger. L’un des outils les plus efficaces pour arriver à atteindre cet objectif est le dilatateur. 

Les dilatateurs vaginaux sont des alliés de taille dans le processus de guérison du vaginisme. Leur utilisation n’est pas obligatoire mais elle est conseillée.

Ce sont des dispositifs médicaux de forme conique qui ont pour but de permettre la décontraction progressive des muscles du périnée grâce à leurs différentes tailles. Ils sont généralement en plastique ou en silicone.

Ils se présentent généralement sous 5 ou 6 tailles (la taille 1 se rapprochant de la taille d’un doigt et la taille 5 ou 6 qui se rapproche de celle d’un pénis). Ces tailles permettent de progresser à son rythme.

D’ailleurs, tu peux retrouver dans le chapitre 7 de mon livre “Je guéris du vaginisme, c’est parti !”, plus de conseils concrets sur l’utilisation des dilatateurs et comment réussir sereinement leur insertion.

 

Il est important de rappeler que traiter l’aspect physique du vaginisme sans effectuer un profond travail psychologique en amont ne garantit pas forcément la guérison. C’est la raison pour laquelle les deux aspects doivent être traités de façon simultanée.

Pour une guérison définitive du vaginisme, la prise en charge doit être holistique. En effet, le psychologique fonctionne en corrélation avec le physique. Il est donc primordial de travailler ces deux aspects en même temps.
Si tu souhaites rejoindre « Je guéris du vaginisme® », réserve ton RDV de pré-inscription au programme en remplissant ce formulaire et Mame va rentrer en contact avec toi si sa méthode d’accompagnement en guérison du vaginisme est adaptée à ta situation. Réserve ton RDV en cliquant ici !

 

J’espère que cet article t’aura apporté des conseils concrets afin de t’aider au mieux dans ta guérison du vaginisme.

 

N’hésite pas à me suivre sur mon nouveau compte Instagram, dédié exclusivement au vaginisme : @jeguerisduvaginisme

Si tu souhaites commander mon livre « Je guéris du vaginisme, c’est parti ! », je t’invite à cliquer ici

Bénéficie de 20% de réduction sur les dilatateurs Velvi avec le code CBOKG en cliquant ici.

Si tu souhaites en savoir plus son programme et guérir dans les trois prochains mois, clique ici.

Tu as aimé cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Inscris-toi à la visioconférence gratuite
Comment se libérer du vaginisme en moins de 3 mois ?

Si tu veux te sentir soutenue, boostée et reprendre confiance en ta capacité à te libérer du vaginisme, ne manque pas cette conférence de Mame, créatrice de la méthode “ Je guéris du vaginisme® “