Vaginisme et tkaf(sorcellerie) : Y a-t-il un lien ?

Nos croyances ont une grande influence sur notre vie. Elles dirigent nos actions et créent fatalement nos résultats.Malheureusement, le vaginisme est souvent lié dans la culture magrébine au tkaf, tasfih ou cadenassage. Alors que veut dire ce mot ? Comment a-t-il une incidence sur la sexualité de beaucoup de femmes arabes ? Quelles sont les différentes solutions à ce problème ?

Qu’est-ce que le Tkaf  ?

 Le tkaf ou tasfih  est un mauvais sort jeté à une personne pour qu’elle ait tous les obstacles possibles dans sa vie. Il opère une véritable fermeture sur le champ des possibilités positives laissant ainsi la porte grande ouverte pour les problèmes de toute catégorie confondue. On associe souvent les difficultés sexuelles dans le couple à ce concept : pour les femmes cela se traduit par une fermeture de son périnée (vaginisme). Pour l’homme ça peut être une impossibilité d’érection et donc l’acte sexuel ne sera pas conclu

Vaginisme et tkaf
Vaginisme et tkaf

Quels sont les différents type de  tkaf ?

Si les jeunes mariés pensent qu’on a utilisé le cadenas, quoi de plus normal que la relation sexuelle n’aboutit pas avec une telle croyance !

Il y a des familles qui pour préserver la chasteté de leur fille procédaient elles mêmes à ce qu’on appelle tasfih  ou tkaf. Les méthodes varient mais le résultat est le même : fermeture du vagin.    Pour ces personnes l’hymen de leur fille doit rester intact car l’honneur de la famille est sur les frêles épaules de la fillette et ce depuis son enfance ! Son périnée qui constitue sa carte mémoire enregistre tout et opère une vraie barrière pour obéir à la loi de son entourage ce qui se traduit par le vaginisme.

Parmi ces méthodes on trouve : tkaf avec la hache des héritiers, tasfih  au métier à tisser, tasfih  aux oiseaux, tasfih aux scarifications.

Pour le tasfih  au métier à tisser la fille mange une date ou du raisin et enjambe la partie inférieur du métier à tisser et prononce la formule magique : (Je suis un mur et le fils d’autrui est un fil). Cette action doit être renouvelée sept fois avant de dire que la fille est (fermée).

Après, elle sera impénétrable et celui qui tentera de l’approcher sera impuissant.

On attendra la veille des noces pour procéder à l’ouverture par un autre procédé.

Il y a une autre façon de pratiquer tasfih ; les scarifications. Elle consiste à faire sept incisions sur le genou gauche de la petite fille. Elle prononce la formule magique : (sang de mon genou, ferme mon trou !)

Quoi de plus logique qu’avec une telle croyance à un tout petit âge, la fillette se ferme complètement !

Ce genre  de pratique témoigne d’un manque  d’humanité incroyable, faire porter un tel fardeau à une enfant, c’est la condamner à ne jamais avoir une sexualité normale même en ayant rempli toutes les conditions. La femme se ferme à la sexualité et aura toujours ce poids si lourd à porter qui viendra

la hanter et fera d’elle, même soit disant- (ouverte)- un instrument sexuel pour son conjoint car le terme plaisir ne fait pas partie de son monde.

IV / Tkaf et rokats une pratique répandue

Beaucoup de femmes vaginiques pensent directement au tkaf  marbout ou tasfih comme cause de leur difficulté à être pénétrée .Donc ce n’est pas de leur faute, quelqu’un d’autre leur a fait du mal en leur jetant un mauvais sort, les empêchant ainsi de jouir de leur droit à une sexualité épanouie.

Par conséquent, elles se déchargent de toute leurs responsabilité, ne prennent pas les choses en main et délèguent ainsi leurs responsabilité à quelqu’un d’autre !

C’est là que Rokats (personnes dont le métier est de lire le coran dans l’intention de délivrer la personne de tout mauvais sort ou simplement lui donner la paix de l’âme) interviennent.

Ces dernières années, ce métier a pris de l’ampleur et il est devenu très populaire ; une anecdote arabe dit qu’actuellement, il y a plus de rokats que de djinn.Il n’y en aura pas pour tout le monde !

Je tiens à préciser quelque chose, il y a des rokats  qui sont tout à fait honnêtes et font leur travail pour l’amour de Dieu. Ils propagent sa parole pour soulager des personnes. Tandis que d’autres en ont  fait un business très lucratif et se soucient peu du bien être des personnes qui viennent les voir.

Ma mère avait fait une forte dépression. Elle est partie chez un raki. Sa secrétaire lui a demandé de payer à peu près 50 euros avant d’entrer. Une fois à l’intérieur, elle se trouve avec beaucoup d’autres femmes. Le monsieur commence à lire le coran pour tout le monde, rien de spécifique pour l’une de ses clientes, traitement identique pour tout le monde et en 10 min c’est bon vous pouvez partir.

Le monsieur se fait plus d’argent qu’un médecin et il détient la potion magique pour tous les maux !!

Ma pauvre mère est partie au final chez une psychologue  a fait sa propre rokia et lhijama ( méthode thérapeutique très utilisée dans la médecine prophétique)  finalement, elle a guéri.

Beaucoup de femmes qui ont le vaginisme suivent la piste du tkaf et vont voir des rokats, des fois même des voyantes et perdent des années allant d’un raki à un autre sans résultat.

J’ai eu affaire à des femmes qui ont perdu 5 ans ,7 ans et même 10 ans ! En suivant cette piste semée d’embûches. La dernière femme à qui j’ai parlé, m’a dit qu’elle est vaginique depuis 10 ans et qu’elle a consulté tous les rokats possibles sans résultat.

C’est le dernier raki qu’elle a vu qui a fait preuve d’humanité et lui déclare  : madame votre problème est d’ordre psychologique. Allez consulter un professionnel, vous avez perdu assez de temps comme ça !


V/ Le coran une solution accessible à tous

Le coran est le livre sacré de Dieu. Il est là pour soulager les gens, les mettre en lien direct avec lui créateur de l’univers.

On n’a pas besoin d’un intermédiaire pour aller à sa rencontre et c’est valable pour toutes les religions : Demandez et vous recevez !

Dieu est amour bonté et miséricorde. Il nous accueille à bras ouverts, il nous aime plus que nos propres parents. On a beau commettre des pêchers. La porte du repentir et du pardon reste ouverte, alors que nos parents à un certain degré d’erreurs, ils peuvent se lasser !

Si dans le pire scénario, la personne pense être victime du tkaf- ce qui es extrêmement rare- les solutions sont dans le livre sacré qui est à sa portée. Elle peut faire sa propre rokya. Penser à dieu et lui demander de l’aide. Aspirer à  cette connexion avec le créateur qui est salvatrice et éloigne tous les maux.

Pour se protéger, on peut lire sourat al fatiha, al falaq, sorat al nass et al kursi avec ferveur matin et soir. Ce sont des versets très courts, mais leurs bénéfices sont extraordinaires.

On peut mettre aussi à la télévision ou radio sourat al lbaqara ou rokya pour purifier la maison, mettre aussi une bouteille d’eau ouverte avec la lecture du coran car oui les particules de l’eau ont une mémoire et peuvent avoir des vertus guérisseuses si les bons mots sont prononcés. Donc  attention à ce que vous dites quand vous voulez manger ou boire car vous pouvez vous introduire du poison dans votre propre corps, avec vos paroles et même vos pensées. vibrez vers le positif et vous l’aurez !

Une fois que rokia est terminée, prenez l’eau, après une douche, versez-la sur votre corps mais cette eau doit  tomber dans une bassine pas dans les égouts et vous versez après sur des plantes.

Il y a aussi le sel dur rocheux,  il enlève les ondes négatives. Vous pouvez nettoyer la maison ou votre corps avec, car il va éloigner les ondes négatives.

Il  y a aussi massage à l’huile d’olive avec lhaba sawda.

Je tiens à préciser que quelque soit la confession de la personne musulmane, chrétienne ou juive. Le dieu est unique pour tout le monde. La connexion avec lui est ouverte à tous, il suffit d’aller à sa rencontre et surtout de croire en lui. Il est omniscient et omniprésent.

Alors une fois ces possibilités écartées, occupez vous de votre vaginisme, faites vous accompagner pour aller en profondeur et régler les nœuds psychologiques qui ont pu causer cette fermeture à vote insu !

VI/ Mon histoire avec tkaf

J’ai vécu le vaginisme pendant un an et demi. J’ai eu mon lot de déception et d’incompréhension car à un moment donné, j’ai épuisé les solutions médicales avec quatre gynécos, une sexologue et une psychologue et je n’avais pas de résultats.

Le désespoir s’est installé donc je suis devenue une proie facile à toutes les autres possibilités saugrenues !

1/ Premier contact avec le monde surnaturel

Je suis partie un jour chez mon frère. Je ne savais pas qu’un raki allait  venir afin de purifier la maison.

Il a commencé à lire tranquillement le coran,  jusqu’à ce que l’une de mes sœurs lui chuchote à l’oreille que telle fille  n’a pas pu consommer son mariage et elle est toujours vierge après un an et demi de mariage !

Les yeux du raki brillaient de milles feux enfin une proie qui en vaille la peine !

Il a commencé à lire des versets spécifiques avec une voix caverneuse et un ton qui ferait taire les plus sceptiques. Il me dit de me mettre debout en répétant certains versets, j’avais l’impression qu’il s’adressait au djinn du vagin qui était en moi. Sa voix devient plus forte, un vrai tonnerre qui menaçait de me réduire en milles morceaux  si je n’adhérais pas à son monde. À un moment donné, ses yeux sortirent de leur orbite et il dit à mon petit djinn sors ! Il m’a tellement fait peur que j’ai commencé à pleurer et trembler, limite j’allais m’évanouir ! La mise en scène était à son paroxysme. Je tombe sur un fauteuil complètement effondrée et lui ne me lâche pas répétant sans cesse des versets coraniques en ordonnant à mon djinn de me laisser en paix !

Alors très satisfait de son exploit, il déclare : cette fille est possédée en lui a jeté un mauvais sort.

Non monsieur, cria une voix en moi : cette fille est terrorisée vous lui avait foutu la trouille de sa vie !

Pour moi c’était l’incarnation d’un film d’horreur. Je suis du genre qui ferme les yeux quand le monstre veut attaquer sa proie dans un film, alors avec la séance d’hypnose visuelle qu’il m’a faite imaginez l’impact !!

Comble du charlatanisme. Là devant nous, il appelle sa collaboratrice en veillant à mettre un haut parleur. Il nous dit qu’elle est possédée donc elle a une forte connexion avec le monde de l’au-delà. La gentille dame lui demande au début  de la laisser tranquille puis après quelques versets sa voix change et devient moqueuse et enjouée,  un vrai épisode de l’exorciste ! Elle dit que oui je suis possédée et il lui demande de me laisser en paix et il a pu pratiquer l’exorcisme de mon gentil  djinn du vagin par téléphone, un raki trop moderne !!

Autour de moi, tout le monde me jetait des regards de pitié, la pauvre !

J’ai commencé à penser la même chose avec l’ambiance à l’appui. Tous les ingrédients étaient là pour faire de moi la victime par excellence ! Donc ce n’est pas de mon ressort, ni de ma faute si je n’arrive pas à disposer de mon propre corps. Raki va me trouver la solution pour ce vaginisme qui a trop duré ! J’étais soulagée en quelque sorte.

Il a dit que j’aurais besoin de beaucoup de séances pour me libérer une bonne fois pour toutes de cette emprise et avoir une sexualité épanouie. Un élan de rébellion s’élève en moi. Je pensais  la société a son mot à dire sur ma sexualité, la famille, la religion et là l’au-delà, c’es bon je capitule !!

Une fois que j’ai quitté la maison mon esprit analytique reprend le dessus, car mes émotions se sont peu à peu dissipées et j’ai commencé à voir les choses en face. C’est un vrai délire, je ne vais pas mettre ma vie entre les mains de telle personne ce n’est pas ma réalité et je ne veux pas que ça le devienne !

Je ne veux plus jamais avoir affaire à ce charlatan. Je dois voir une vraie spécialiste qui saura me guider une personne qui a vécu le vaginisme, elle va illuminer les ténèbres dans lesquelles je pataugeais .

Et là je fais la découverte qui a tout changé Mame .J’ai pris son programme, un moteur puissant de développement de libération et une source intarissable d’amour de  compréhension et de bienveillance. J’ai mis la lumière sur tous ce qui me bloquait. Je me suis débarrassé de mes croyances limitantes, j’ai choisi une autre voie pour ma vie, celle de l’amour et de la lumière et j’ai guéri en un mois et demi. C’était la délivrance !

J’ai su par la suite que raki était devenu fou (pas dans le sens figuré) réellement car il était polygame. On raconte que ses femmes, par excès de jalousie lui ont jeté un mauvais sort. Chimère ou réalité, la vérité reste ailleurs

Raconte en commentaire  ton histoire avec le Tkaf

Pour en savoir plus sur le programme qui m’as aidé clique ici 

Article rédigé par Kawtar Ben Touhami