Vaginisme et Gratitude : Pourquoi est-il important de pratiquer la gratitude lorsqu’on souffre de vaginisme?

On passe beaucoup plus de temps à se plaindre de ce qui ne va pas qu’à être reconnaissants pour ce qui va.

C’est totalement  humain mais on peut tout de même remédier à cela.

Imaginez que votre vie est un train : la majorité des wagons sont remplis mais il y a un wagon qui est vide. Ce wagon vide, c’est ce qui ne va pas dans votre vie. C’est le soucis qui vous tracasse.

Vous vous demandez sûrement : Quel est le rapport entre le wagon et votre vie?

Eh bien voici la réponse: le train continuera de rouler, même avec ce wagon vide. 

Il y a toujours un wagon vide dans la vie de chacun d’entre nous. Néanmoins, à force de trop se concentrer sur le wagon vide, on finira par penser que tout le train est vide alors que ce n’est pas le cas.

Or, on vivrait tellement mieux en étant reconnaissants pour tous les wagons de nos vies qui sont remplis. Vous ne trouvez pas?

Lorsque j’étais  vaginique, je pensais que le vaginisme représentait toute ma vie. Je pensais que ma vie était un chaos, que j’étais la fille la plus malheureuse au monde. J’étais tellement au fond du trou que j’avais oublié. J’avais oublié tout ce qui allait bien dans ma vie. J’avais oublié qu’en dépit du vaginisme, je n’avais pas de problème de santé qui me retiendrait dans un lit d’hôpital. J’avais oublié qu’en dépit du vaginisme, je faisais des études qui me plaisaient. J’avais aussi oublié que j’avais toujours  la faculté de marcher, de bouger, de voir alors qu’il y avait tellement de personnes qui en sont dépourvues.. J’avais oublié que chaque jour je mangeais à ma faim et que je ne dormais pas dans la rue. J’avais également oublié qu’il y avait des personnes qui m’aimaient, vaginique ou pas.

Le vaginisme est une souffrance et c’est indéniable. Mais il n’était pas le centre de ma vie et ce n’est pas le cas non plus pour vous. Il y a beaucoup de choses, beaucoup d’aspects de nos vies, de vos vies, dans lesquels ça se passe bien et que nous prenons malheureusement pour acquis. Et c’est lors que ces choses disparaissent qu’en se rend compte qu’on aurait dû plus relativiser.

Être reconnaissante ne fera pas disparaître vos problèmes, certes. Mais cela vous permettra d’être beaucoup plus positives en général.

Est-ce qu’être reconnaissante pour ce qu’on ça veut dire ne va plus jamais se plaindre quand ça ne va pas?

Pas du tout. Cela ne veut pas dire que vous devrez faire comme si tout allait bien et ne pas vous plaindre. 

La vie est pleine de rebondissements c’est vrai, mais il faut apprécier les bonnes choses qu’elle nous offre également, parce qu’il y en a.

Dans les prochaines lignes je vous dirai pourquoi il est important de pratiquer la gratitude lorsqu’on souffre de vaginisme.

  1. Pratiquer la gratitude permet de relativiser

 

Il est nécessaire parfois de prendre du recul et observer sa vie dans son ensemble lorsqu’on est confrontées à une difficulté. Cela ne veut pas dire qu’on doit fermer les yeux sur ses problèmes et faire comme si de rien n’était. Mais on peut tout de même commencer à se focaliser sur les éléments de nos vies qui nous procurent du bien-être. Par exemple : un travail qui nous convient, une vie sentimentale ou familiale épanouie, une santé de fer, un entourage solide qui vous soutient coûte que coûte…il y a bien des aspects de vos vies qui nous ravissent.

Le vaginisme est une situation, une difficulté qui nous affecte profondément. Mais ce ne sera pas la seule difficulté qu’on affrontera dans notre vie. Il y aura pire. Il y aura moins pire, mais vous continuerez à vivre quand même. Pour guérir rapidement du vaginisme, il vaut mieux voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide. Ce n’est pas une situation irréversible et à côté de cela, il y a la vie. Il y a des journées avec et il y a des journées sans, mais on doit toujours en tirer du positif. 

Pour pratiquer la gratitude, il y a un petit exercice très simple qui consiste  à marquer dans un carnet ou un journal 3 choses pour lesquelles vous éprouvez de la gratitude dans votre vie ou bien 3 choses qui vous ont fait plaisir durant la journée que vous avez passé. Vous n’êtes pas obligé de le faire tous les jours ; le plus important est de le faire souvent. En pratiquant cet exercice de façon régulière, vous allez abordez la vie de manière beaucoup plus positive. Nous passons énormément de bons moments chaque jour mais nous choisissons de nous focaliser sur un moment désagréable, parfois isolé et cela est vraiment dommage. Nous faisons énormément de choses qui nous font plaisir mais nous les prenant pour acquis. Et je dois vous dire une chose : vous n’avez pas besoin d’attendre que votre vie fasse un virage à 360° pour apprécier ce que vous avez dans votre vie. Vous pouvez très bien le faire, chaque jour. 



2. Pratiquer la gratitude permet d’avoir un état d’esprit plus positif

L’état d’esprit : sûrement l’élément principal pour entamer son processus de guérison de façon optimale. Chaque événement peut tourner à notre avantage ou à notre désavantage : tout dépend de l’état d’esprit qu’on adopte face à celui-ci. Vous avez totalement le droit de ressentir pleinement de la tristesse, de la colère, de la honte, de la culpabilité. Mais si vous voulez guérir, il faudra adopter à un moment donné abandonner ces émotions négatives et adopter un état d’esprit tourné vers la gratitude et la reconnaissance. Vous passerez alors de “ Tant que je ne règlerai pas ce problème, rien n’ira” à “ J’accepte que j’ai un problème mais je finirai toujours par m’en sortir car je m’en suis toujours sortie”

Vous avez vu la différence entre ces deux phrases?

La première est négative : La présence du problème “met en veille” tous les plaisirs que la vie peut nous apporter. La deuxième est positive : On accepte le problème et on sait qu’on en viendra à bout grâce à notre optimisme.  

On ne peut pas à avoir un état d’esprit 100% négatif ou un état d’esprit 100% positif. Il faut pouvoir trouver un juste-milieu. 

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aidera dans votre processus de guérison.


Je vous invite à écrire en commentaire quelles sont les pratiques, les exercices qui vous permettent de garder un état d’esprit positif pendant votre processus de guérison.

Je vous invite à partager cet article autour de vous afin que d’autres femmes puissent le lire et trouver la motivation pour guérir!

Pour en savoir plus sur le programme qui m’as aidé à guérir : cliquez ici 

À bientôt !

Article rédigé par Monica G 

Profitez de -30 % sur les dilatateurs de la marque velvi avec le code CBOKG sur le site velvi.fr