Tentative de pénétration réussie : Et après?

Thème de la semaine : Tentative de pénétration 

C’est passé comme une lettre à la poste”. C’est souvent cette phrase qu’on prononce lorsqu’on arrive à avoir sa “première pénétration”.

La joie.

Le soulagement.

Le sentiment d’avoir enfin réussi à vaincre ce fichu vaginisme.

La guérison tant attendue.

Seules les femmes qui souffrent de vaginisme peuvent comprendre le ressenti qu’on a lorsqu’on réussit une tentative de pénétration. C’est un sentiment indescriptible.

J’ai enfin réussi ma tentative de pénétration, que dois-je faire maintenant?

C’est la question à laquelle je vais répondre dans les prochaines lignes.

1. Vous pouvez continuer d’utiliser les dilatateurs si besoin

En fonction de comment vous vous sentez, vous aurez peut-être besoin (ou pas ) de continuer à utiliser les dilatateurs. Lorsqu’on guérit du vaginisme, les rapports sexuels post-guérison peuvent être un peu “mécaniques”. Peut-être qu’au départ, utiliser les dilatateurs avant les rapports vous aidera à bien vous préparer.

Mais vous verrez qu’au fur à mesure, votre corps va s’habituer et la pénétration sera de plus en plus fluide. À ce moment-là vous pourrez stopper l’utilisation des dilatateurs. 

La guérison est progressive. C’est normal de ne ressentir que très peu ou pas du tout de plaisir pendant les rapports qui suivent votre guérison. C’était mon cas. Lorsque j’étais guérie, je ne ressentais pas grand-chose. Le plaisir  est venu au fil des rapports. Je me sentais de plus en plus à l’aise et c’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à  ressentir du plaisir.

Lorsqu’on guérit du vaginisme on passe de “Comment ne pas me braquer/avoir mal pendant la pénétration?” à “Comment prendre du plaisir lors de la pénétration?”  et cette transition nécessite du temps. 

 

NB : Il se peut que vous ressentiez des petites gênes au début de la pénétration après la guérison. C’est tout à fait normal. Ces gênes disparaîtront au fil du temps. Il est important de bien lubrifier la zone intime pour atténuer ces petits gênes.

Lorsqu’une tentative de pénétration aboutit, cela veut dire que vous êtes guéries. Mais il est important de toujours garder un état d’esprit positif pour éviter que les pensées négatives, parasites refassent surface.

En fonction des femmes, après la guérison il se peut qu'il y a besoin de poursuivre l'utilisation des dilatateurs.
2. Vous pouvez aussi continuer de travailler sur votre état d’esprit

Vous pouvez aussi tout à fait continuer de travailler sur votre mental. Il est important de toujours garder un état d’esprit positif, même après la guérison. Lorsque j’avais réussi ma première tentative de pénétration, je me souviens que j’étais très heureuse et fière de moi.

Mais j’avais toujours cette petite voix qui me disait “Et si ça ne marche pas la prochaine fois?”. Cette petite voix parasite peut revenir et vous faire douter de vous et de vos capacités. Mais pour la faire taire vous pouvez toujours continuer d’écrire des affirmations positives comme : 

  • Je suis guérie 
  • La pénétration est facile et fluide pour moi
  • Je prend du plaisir lors de la pénétration
  • Le pénis entre facilement dans mon vagin
  • Mon vagin est assez grand pour accueillir de ce que je souhaite y faire entrer
  • Mon vagin se détend facilement

Vous pouvez aussi faire des exercices de visualisation pour que votre guérison soit véritablement ancrée dans votre mental.

Le plus important c’est que vous soyez guéries et si vous avez réussi une tentative de pénétration une fois, vous réussirez les autres.

La guérison est aussi le moment d’explorer davantage votre sexualité et déterminer quelles positions vous mettent le plus à l’aise.

L'état d'esprit doit rester positif, même quand on est guérie.
3. Explorer les positions qui vous conviennent le mieux

Maintenant que la pénétration n’est plus problématique, vous pouvez maintenant explorer davantage votre sexualité. Je sais que certaines personnes qui ne souffrent pas de vaginisme vous diront, pour vous rassurer, que la pénétration n’est pas obligatoire durant un rapport sexuel. Ce n’est pas faux. Mais vous, vous avez envie d’avoir le choix d’avoir des pénétrations ou non, indépendamment de toute contrainte.

 

Je sais que chacune d’entre nous a des positions avec lesquelles elle est plus ou moins à l’aise. Pour ma part, durant les premiers mois qui ont suivi ma guérison, j’appréciais beaucoup les positions dans lesquelles je prenais en quelque sorte le contrôle : l’andromaque, l’amazone, le cheval renversé

Je ressentais encore le besoin de contrôler et de diriger mon partenaire. Mais au fur et à mesure, j’ai commencé à apprécier les positions dans lesquelles je laissais le partenaire prendre des initiatives comme la levrette, le missionnaire. La sexualité est un apprentissage constant. Au fil du temps vous allez clairement pouvoir définir ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas. Le plus important est avant tout de prendre du plaisir!

La sexualité est un éternel apprentissage et c'est au fil du temps que nous découvrons ce qui nous plaît et ce qui nous plaît pas.
4. Laissez-vous aller petit à petit

Après votre guérison, il est normal que vous ayez toujours quelques réticences et c’est tout à fait normal.  On ne peut passer de la peur à l’extase du jour au lendemain. Votre cerveau avait associé pendant longtemps la pénétration à la douleur et maintenant que celle-ci n’est plus douloureuse, il faut qu’il s’y habitue.

La sexualité est un apprentissage sans fin. On apprend (et on désapprend aussi) chaque jour pour savoir ce qui est le mieux pour nous. Maintenant que vous êtes guéries, vous allez découvrir encore plus de choses sur vous, votre corps et celui de votre partenaire. 

Le plus important, que vos rapports sexuels soient pénétratifs ou non, est de prendre du plaisir.

 

J’espère que cet article vous a plus et qu’il vous aidera dans votre processus de guérison!

Je vous invite à le partager massivement autour de vous pour aider d’autres femmes à guérir!

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions en commentaire.

Votre guérison ne peut attendre ! Prenez-vous en main dès maintenant en vous procurant votre kit spécial guérison du vaginisme en cliquant ICI.

Rejoignez notre groupe Facebook d’échanges, d’astuces et de conseils sur le vaginisme en cliquant ICI.

Grâce à nos codes promos vous pouvez bénéficier de :

À bientôt!

Article rédigé par Monica G

Après la guérison, il est normal de ressentir quelques gênes/réticences. Cela disparaît au fur à mesure des rapports.