L’hypnose est-elle efficace pour traiter le vaginisme?

Thème de la semaine : Vaginisme et hypnose 

Comme tu le sais, le vaginisme est un trouble qui est généralement d’origine psychologique.

L’hypnothérapeute est un spécialiste qui est souvent cité parmi ceux qui traitent le vaginisme. J’ai moi-même eu à consulter un hypnothérapeute durant mon parcours de guérison du vaginisme. 

Dans cet article je vais donc te partager mon avis (sincère) sur l’hypnose (ou hypnothérapie). En outre, je vais aussi t’aider à savoir si oui ou non l’hypnose est une méthode efficace pour guérir du vaginisme. 

Je tiens également à rappeler que l’hypnose est une méthode susceptible de faire remonter des souvenirs douloureux. C’est la raison pour laquelle il faut se sentir prêt.e.s à les revivre et les accepter. ❤️

1. L'hypnose peut t'aider à guérir du vaginisme

Tout d’abord, je tiens à t’informer que l’hypnose dont il est question ici n’est pas l’hypnose que nous voyons souvent à la télé. Il s’agit d’une hypnose qui est thérapeutique, c’est-à-dire qui a vocation à traiter, soigner. 

L’hypnose est une méthode qui permet d’accéder plus facilement à l’inconscient.

Mais qu’est-ce que l’inconscient?

L’inconscient constitue tout ce dont nous n’avons pas conscience : tout ce qui est « automatique « comme respirer, marcher, digérer, dormir. 

L’inconscient, c’est aussi l’ensemble de nos croyances, nos apprentissages, nos souvenirs dont nous n’avons pas toujours conscience mais qui influencent de manière considérable notre manière de penser et de nous comporter. 

L’hypnothérapeute est l’un des spécialistes qui a peut avoir accès à cet inconscient.  Celui-ci peut est généralement consulté pour venir à bout de plusieurs sortes de peurs et/ou de blocages, peu importe le domaine. 

Dans le cas du vaginisme, il peut être utile de le consulter par rapport à d’éventuels traumatismes ou tout simplement pour revenir aux sources du blocage par rapport à la pénétration/au sexe en jeu dans le vaginisme.

Pour ma part, j’avais consulté un hypnothérapeute pour venir à bout du traumatisme sexuel que j’ai subi dans mon enfance.

Et comment se déroule la séance ? Une séance d’hypnose dure généralement 45 minutes voire 1 heure.

Je n’avais fait qu’une séance d’une heure et celle-ci s’est très bien passé. L’hypnothérapeute avait effectué un entretien préalable. Il m’avait posé des questions générales au départ (mon âge, ma profession, mes occupations etc…) pour ensuite déboucher sur le point du rendez-vous : mon vaginisme.

J’avais conscience que la cause première de mon vaginisme était les abus sexuels que j’avais subi durant mon enfance. Toutefois, je tiens aussi à rappeler que la cause traumatique n’est pas la seule cause de vaginisme) . 

Cependant, il se peut que tu ne saches pas quelle est la ou les causes de ton blocage. Cela est tout à fait normal. L’hypnothérapeute peut alors creuser en vous posant des questions sur :

  • l’éducation sexuelle que tu as reçu
  • la vision que tu as du sexe en général
  • les émotions qui se manifestent au moment de la pénétration 
Son rôle consiste à remonter aux sources de ton blocage et de te permettre ainsi d’avoir une vision plus réaliste de la sexualité.
 

NB : 

NB : Les séances d’hypnothérapie ne sont pas remboursées pour la Sécurité sociale.  

2. Mais il est aussi important d'effectuer des exercices pratiques pour traiter le vaginisme sur le plan physique

Comme je l’ai dit plus haut, le vaginisme est à la fois un trouble psychologique et physique. Il ne faut donc négliger aucun de ses deux aspects. L’hypnose pourra t’aider à traiter le vaginisme.

En revanche, il est important d’effectuer des exercices pratiques en amont. Le vaginisme implique de faire un travail au niveau psychologique pour déceler les sources du blocage. Mais ce trouble implique aussi d’apprendre à connaître son corps, son sexe et de le comprendre.

Dès lors, il existe des exercices simples qui te permettront de traiter le vaginisme sur le plan physique. Ce sont des exercices que j’ai détaillé dans cet article. 

L’exercice du miroir

Cet exercice a pour but de « dédramatiser » la vision que tu pourrais avoir de ton sexe.

Beaucoup de femmes n’ont jamais observé ni pris le temps d’explorer leurs parties intimes et c’est peut-être ton cas.

Le principe de cet exercice est très simple. Il faut que : 

  • tu te trouves dans un endroit calme
  • tu te procures un miroir et que tu le places au niveau de ta vulve
  • tu observes attentivement ce que tu vois et que tu notes des impressions

Cet exercice, bien au delà du fait qu’il permette de se reconnecter à ses parties intimes, est un véritable moment d’intimité.

La guérison du vaginisme passe aussi par la reconnexion au corps.

La respiration

Le vaginisme est source de stress (cela se constate surtout durant les tentatives de pénétration). La respiration est un processus naturel dont on n’a pas toujours conscience.

Mais celle-ci, lorsqu’elle est effectuée en pleine conscience, présente de nombreux bénéfices notamment :

  • faire baisser le stress
  • atténuer le sentiment de peur
  • décontracter progressivement les muscles du vagin

Pour pratiquer les exercices de respiration, c’est très simple. Il suffit de : 

  • te trouver dans un endroit calme
  • Placer les mains sur ton ventre
  • Essayer de respirer par le ventre : Lorsque tu inspires, essaye de « gonfler » ton ventre et lorsque tu expires fais comme si tu le « vidais »

En effectuant cet exercice de manière régulière, tu vas te rendre compte que ton corps va se détendre petit à petit.

La respiration est très efficace dans le cadre d’exercices comme celui des dilatateurs dont je vais parler dans les prochaines lignes.

Les dilatateurs vaginaux

Les dilatateurs vaginaux sont de véritables alliés de guérison.

Ce sont des dispositifs médicaux qui vont t’aider à décontracter progressivement les muscles de ton vagin.

Ils se présentent sous plusieurs tailles (voir illustration sur la droite) allant de la taille d’un doigt à la taille d’un pénis.

Les dilatateurs peuvent vous inquiéter au départ. Mais en appliquant les conseils que je vais te donner maintenant te permettront de combattre cette peur.

Donc comment faire des dilatateurs des alliés de guérison?

1. Prendre le temps de bien observer les dilatateurs : Lorsque tu recevras les dilatateurs, je t’invite à prendre le temps de bien les observer et les toucher. Tu peux même leur donner des surnoms pour les « dédramatiser »

2. Les laver avant et après chaque utilisation pour des raisons d’hygiène

3. Bien lubrifier les dilatateurs : la lubrification va permettre aux dilatateurs de glisser plus rapidement à l’intérieur du vagin

4. Ne surtout pas se précipiter : Il faut bien prendre le temps de s’habituer avec une taille de dilatateur avant de passer à une taille supérieure. Si tu es au dilatateur 1, prend bien le temps d’être à l’aise avec celui-ci avant de passer à la taille 2

5. Créer une atmosphère paisible : Pour que tu sois détendue il est primordial que tu te trouves dans un lieu calme, dans lequel tu ne seras pas dérangée

6. Sois fière de toi à chaque effort que tu fournis : Si tu as réussi à placer le dilatateur à l’entrée du vagin, félicite-toi. Si tu es parvenue à insérer la moitié d’un dilatateur, félicite-toi.

 

Si tu hésites encore à te procurer des dilatateurs vaginaux, sache que nous disposons de codes promos :

  • le code CBOKG te permet de bénéficier de 30% de réduction sur les dilatateurs Velvi en cliquant ici.
  • le code MAME15 te permet de bénéficier de 15% de réduction sur les dilatateurs Vagiwell en cliquant ici.

Pour conclure, j’espère que cet article t’a plu et qu’il t’aidera dans ton parcours de guérison!

N’hésite pas à me faire part de tes impressions dans les commentaires.

Je t’invite à partager massivement cet article autour de toi pour aider les femmes qui souffrent de vaginisme à s’en sortir!

 

 

Article rédigé par Monica G