Les conséquences du vaginisme dans ta vie quotidienne

Thème de la semaine : Vaginisme et vie quotidienne 

Je n’étais pas épanouie sur le plan sexuel quand je souffrais de vaginisme. Cela a commencé à déteindre sur les autres aspects de ma vie. À cette époque-là, je n’avais pas du tout confiance en moi et le vaginisme n’a fait qu’aggraver la situation.

Je ne me sentais pas capable d’accomplir quoi que ce soit. J’avais une vision très négative de moi-même. Je me dévalorisais constamment. Je me voyais comme une pauvre fille incapable de faire l’amour. Mais j’ai appris à changer mon discours intérieur et à me valoriser notamment grâce au programme de guérison.

Dans cet article, je vais te montrer les différentes conséquences du vaginisme dans ta vie quotidienne. En outre, je vais aussi te donner des conseils afin que tu sois épanouie sur tous les plans.

Les conséquences du vaginisme sur le plan personnel

Le vaginisme affecte la sexualité mais cela affecte aussi la personne qui en souffre. C’est un trouble qui peut impacter notre vision et notre estime de nous-même. 

C’est une souffrance immense qu’on ressent au plus profond de nous-mêmes. Nous sommes dans l’incompréhension la plus totale.

En effet, on ne comprend pas pourquoi notre corps se “ferme” à chaque tentative de pénétration. Et  on ne comprend pas aussi pourquoi insérer quelque chose dans notre vagin est insoutenable.  

Toute cette incompréhension peut mener dans la plupart des cas à une grande tendance à la dévalorisation.

Tu t’es déjà sans doute sentie « nulle », « incapable », « pas comme les autres », « inférieure aux autres », « indigne d’être aimée »

Ce sont des mots extrêmement forts mais je pense qu’on a toutes (ou presque) déjà prononcé ces mots au moins une fois.

Le vaginisme est une véritable souffrance. Notamment lorsqu’on fait face à des professionnels qui ne font preuve d’aucune empathie (« C’est dans la tête, détendez-vous »)

Mais aussi lorsqu’on a personne à qui parler. Et ça l’est encore davantage lorsqu’on en parle et que notre souffrance est minimisée.

 Ne te juge pas aussi sévèrement.

Si tu souffres de vaginisme, ce n’est pas ta faute. Cette situation s’est manifestée sans que tu le veuilles. Cependant, elle ne remet pas en cause ta valeur en tant que femme et surtout en tant qu’être humain.

L’exercice des affirmations positives est très efficace et va te permettre de changer ton discours intérieur. 

Il consiste à prononcer ou écrire des phrases positives pour manifester la situation que tu souhaites voir se réaliser dans ta vie.

Tu peux donc effectuer cet exercice pour booster ta confiance en toi.

Toutefois, cet exercice doit respecter 3 règles. Les affirmations doivent être :

  • positives (pas d’emploi de mot de négation comme « ne », « pas »)
  • être écrites au présent (pas d’emploi du futur ni du conditionnel)
  • être écrite pour soi-même (emploi du « je »

Voici des exemples d’affirmations positives : 

 » Je m’aime profondément et de façon inconditionnelle »

« J’ai le droit d’être heureuse »

« Je suis belle et lumineuse »

« J’ai conscience de mes qualités et de mes forces »

Aussi, si tu souhaites connaître cet exercice plus en détails, je t’invite à cliquer ici.

 

Les femmes qui souffrent de vaginisme sont affectées dans leur sexualité mais surtout dans leur être.

Les conséquences du vaginisme sur le plan relationnel

Le vaginisme peut, sur le long terme, affecter les couples. Ce trouble sexuel peut être une source de tensions au sein du couple. 

Bien que la sexualité ne soit pas le seul pilier du couple, lorsqu’elle est bloquée, cela peut engendrer beaucoup de conflits.

Il arrive que des couples (mariés ou non) se séparent après des mois voire des années à chercher des solutions pour se débarrasser du vaginisme. 

Même sans séparation, le couple peut faire chambre à part et vivre comme des colocataires. 

Si c’est ce que tu vis actuellement, sache que rien n’est impossible. Tu peux retrouver une relation harmonieuse avec ton homme.

Tu peux y parvenir un adoptant un mode de communication particulier : la communication non violente.

Ce mode de communication consiste à ne plus être dans le conflit et le reproche mais d’être dans le dialogue.

Voici un exemple de communication violente : « Si on en est là, c’est de ta faute« 

Voici un exemple de communication non violente : « Qu’est-ce qu’on peut mettre en place tous les deux pour venir à bout de cette situation ?« 

Dans le premier cas, c’est toi contre ton conjoint.

Dans le deuxième cas, en revanche, c’est toi et ton conjoint contre le problème.

Le vaginisme au sein du couple peut être une véritable source de tensions.

Les conséquences du vaginisme sur le plan professionnel

La vie personnelle/sexuelle peut déteindre sur la vie professionnelle. 

Certaines femmes, souffrant de vaginisme, ne sont pas pleinement épanouies dans leur travail (ou leurs études). 

Ce fut mon cas par le passé. J’avais choisi d’entreprendre une licence de droit par dépit. J’appréciais les matières mais je ne me sentais pas du tout à ma place.

Ce n’est que lorsque j’ai entrepris mon parcours de guérison que j’ai su quelle était ma véritable mission de vie : écrire pour aider et libérer les autres.

Aujourd’hui, je suis plus qu’épanouie dans ce que je fais et je me sens vraiment à ma place.

La mission est un des pilliers du programme de guérison que j’ai effectué pour guérir.

Si tu souhaites guérir du vaginisme et t‘épanouir sur le plan personnel, relationnel et professionnel, je t’invite à rejoindre le programme de guérison qui m’a aidée à guérir en cliquant ici.

Les femmes souffrant de vaginisme peuvent aussi être affectées dans leur vie professionnelle.

Conclusion

Pour conclure, j’espère que cet article t’a plu et t’a permis de voir les conséquences de ton vaginisme sur ta vie quotidienne.

N’hésite pas à me faire part de tes impressions dans les commentaires.

Je t’invite à partager massivement cet article autour de toi pour aider les femmes qui souffrent de vaginisme à s’en sortir!

Article rédigé par Monica G