Comment l’écriture peut t’aider à guérir ?

Thème de la semaine : Les bienfaits de l’écriture 

L’écriture, ce n’est pas juste un assemblage de lettres qui doivent donner un sens. L’écriture, c’est aussi un moyen de s’autoanalyser et de guérir. 

Durant mon parcours de guérison, l’écriture m’a beaucoup aidée. J’ai pu matérialiser toutes les peurs et tous les blocages que j’avais par rapport à la sexualité. Lorsque je n’arrivais pas à exprimer ce que je ressentais à l’oral, l’écriture était pour un moi un remède. L’écriture a ce côté libérateur que la parole ne nous permet pas parfois.

La guérison du vaginisme ne passe pas que par des exercices d’exploration de son corps (exercice du miroir, dilatateurs vaginaux, massage du périnée). Elle passe aussi par une grande phase d’introspection et l’écriture aide beaucoup dans ça. Dans cet article je vais te donner les bienfaits de l’écriture dans la guérison du vaginisme.

1. L'écriture pousse à l'introspection

Pour guérir du vaginisme, il est très important de faire un travail d’introspection.

Le vaginisme se caractérise par un blocage celui-ci peut avoir plusieurs causes dont j’ai déjà parlé ici.

Pour travailler sur un blocage, l’écriture est un excellent procédé. 

Comment faire le travail d’introspection?

Pour cela, je t’invite à te procurer des feuilles ou un carnet et écrire des questions comme : 

Qu’est-ce qui aurait pu engendrer ce blocage?

Que représente la pénétration pour moi?

Comment était l’éducation sexuelle que j’ai reçu?

Lorsque j’entend le mot « sexe » ou lis qu’est-ce qui me vient à l’esprit en premier?

Que représente la sexualité pour moi?

De quoi ai-je peur au moment de la pénétration?

Qu’est-ce que mon corps essaye de me dire au moment de la pénétration?

Il se peut que les réponses ne te viennent pas directement. Mais en prenant du recul et en te focalisant ton histoire, ton éducation, tes expériences passées, les réponses te viendront au fur à mesure.

Le plus important c’est que tu puisses y répondre de manière authentique, sans filtre.

 

L'écriture est un outil très efficace qui permet l'introspection.

2. L'écriture libère

L’écriture, de manière générale, libère. Lorsque je souffrais de vaginisme, il y avait beaucoup de pensées, conditionnements et blocages enfouis en moi dont je n’avais pas conscience.

C’est lorsque que j’ai commencé à écrire que j’ai pu comprendre d’où venait mon blocage (notamment des abus sexuels subis dans l’enfance) et ce qui a alimenté ce blocage (méconnaissance totale de mon intimité/éducation sexuelle quasi inexistante/peur d’avoir mal et de saigner lors de la première fois).

L’écriture va vraiment te permettre de te libérer. En écrivant, tu vas te décharger de tout ce qui t’empêche d’être véritablement épanouie dans ta vie sexuelle. 

Peu importe ce qui t’en empêche, que ce soit des traumatismes passés, des peurs, des conditionnements négatifs, des expériences douloureuses ou des blessures émotionnelles,  le simple fait de les coucher sur papier va te permettre de te soulager de ces poids.

Écrire va aussi te permettre de libérer tout ce que tu ne peux pas dire à quelqu’un. Nous avons tous des vécu des choses qu’on ne peut pas confier à autrui. 

Et cela est tout à fait normal. Si tel est ton cas, l’écriture va te permettre de te livrer, non pas à une personne, mais à toi-même.

C’est la raison pour laquelle, je t’invite dans ton processus de guérison, à tenir un carnet dans lequel tu noteras toutes tes impressions, tes ressentis, tes réussites, tes échecs.

Ce carnet, ce sera en quelque sorte ton journal intime spécial guérison. Tu pourras écrire dedans à chaque fois que tu en ressentiras le besoin.

L'écriture est un excellent moyen les pensées et les émotions qu'on ne peut dévoiler à autrui.

3. L'écriture guérit

En plus de permettre l’introspection et de libérer, l’écriture permet aussi de guérir.

Lorsqu’une femme souffre de vaginisme, il se peut qu’elle ait d’autres choses à guérir : des traumatismes, des blessures émotionnelles, son enfant intérieur etc

Si tel est ton cas, tu peux bien sûr entamer une thérapie chez un.e spécialiste qui t’aidera à guérir

En amont, tu peux aussi faire des exercices d’écritures. Parmi les exercices du programme qui m’ont beaucoup aidés, il y a :

  •   L’exercice du pardon
  • Le poème dédié à ton enfant intérieur
  •   La lettre d’adieu au vaginisme

Ces exercices, parmi tant d’autres, permettent de se réconcilier avec soi-même et de guérir ses plaies intérieures.

Certains thérapeutes préconisent des exercices d'écriture dans le cadre du processus de guérison.

Conclusion

J’espère que cet article t’a plu et qu’il t’aidera dans ton parcours de guérison!

Si tu souhaites en savoir plus sur les bienfaits de l’écriture, je t’invite à cliquer ici

N’hésite pas à me faire part de tes impressions dans les commentaires.

Je t’invite à partager massivement cet article autour de toi pour aider les femmes qui souffrent de vaginisme à s’en sortir !

Article rédigé par Monica G