J’ai réussi à insérer tous les dilatateurs : suis-je guérie?


Ça y est. 

Vous êtes parvenus à insérer tous les dilatateurs. Ces dispositifs qui étaient si inquiétants au début sont devenus vos véritables alliés de guérison. Leur insertion ne vous fait plus peur et vous avez même apprécié les utiliser. Il est important que vous célébriez cette réussite!

Grâce aux dilatateurs, vous avez réussi à prendre conscience des muscles qui entourent votre vagin. Vous avez aussi pu vous habituer à insérer un corps étranger en vous de manière fluide et indolore.

Mais est-ce que ça signifie que vous êtes guéries?

C’est la question à laquelle je vais répondre dans les prochaines lignes.

1. Parvenir à insérer tous les dilatateurs signifie que vous êtes sur la voie de la guérison

Les femmes qui parviennent à insérer tous les dilatateurs sont généralement prochent de leur guérison.

Les dilatateurs vaginaux sont des outils essentiels à la guérison du vaginisme. Ils sont d’une grande aide pour traiter les contractions involontaires du périnée responsables des douleurs au moment de la pénétration.

J’étais moi-même à votre place il n’y a pas très longtemps. Je me souviens à quel point j’avais eu peur lorsque j’ai reçu les dilatateurs (j’avais commandé le kit Velvi). Je les percevais comme énormes, disproportionnés (y compris le D1). 

Je me disais “Je suis incapable d’insérer ces trucs-là dans mon vagin !”. 

Mais je l’ai fait et j’étais même arrivée jusqu’au D6.

Tous les efforts que vous avez fourni pour parvenir à insérer tous les dilatateurs contribuent énormément à votre guérison.

Grâce aux dilatateurs, vous avez pu prendre conscience des muscles qui entourent votre vagin et venir à bout des contractions réflexes en jeu dans le vaginisme. Si vous êtes arrivées jusqu’à ce stade, vous avez vraiment fait du chemin et vous êtes sur la bonne voie pour guérir!

2. Cependant, il faut également travailler sur tous les freins psychologiques pour guérir véritablement du vaginisme

Il est très important de se défaire des blocages inconscients pour guérir totalement du vaginisme.

On ne cesse de le rappeler, la guérison du vaginisme est avant tout psychologique. C’est la raison pour laquelle il est important de se débarrasser de tous les blocages inconscients par rapport à la pénétration et la sexualité en général.

Lorsque j’étais arrivée au D6, je n’avais pas tardé à tenter la pénétration avec mon ex petit ami de l’époque. Quelle ne fut pas ma déception quand je me suis rendue compte que la pénétration ne passait pas.

Je suis arrivée au D6 pourtant, comment ça se fait que la pénétration ne passe pas?” me disais-je à chaque fois. 

Ma déception était très grande et j’avais l’impression que tous les efforts que j’avais fourni avec les dilatateurs étaient vains. Mais j’avais pris conscience que j’avais encore beaucoup de blocages par rapport à la pénétration.

Lorsque j’ai compris cela, j’ai continué à utiliser les dilatateurs tout en travaillant sur mon état d’esprit (vous pouvez retrouver mon article sur l’état d’esprit ici), en continuant à écrire des affirmations positives et en pratiquant la visualisation créative.

J’avais continué de me focaliser sur mon mental jusqu’à ce que je me sois débarrassée de toutes les peurs et blocages qui m’empêchaient d’avoir des pénétrations fluides. Mes efforts ont payé car un matin de novembre, en 2019, la pénétration était passée comme une lettre à la poste.

Et c’est à partir de là que j’ai su que j’étais véritablement guérie! Je ne craignais plus la pénétration et je me décontractais facilement.

Si vous parvenez à arriver jusqu’au D5 ou D6, je vous invite fortement à ne pas relâcher vos efforts et à continuer de travailler à fond sur l’aspect psychologique. Il n’y a pas de secret. Si vous ne guérissez pas mentalement, vous ne pourrez guérir physiquement.

3. Il ne faut pas oublier que le vaginisme est à la fois une guérison psychologique, physique et émotionnelle

La guérison est avant tout une guérison psychologique et émotionnelle avant d'être une guérison au niveau physique.

La guérison du vaginisme va au-delà d’avoir des pénétrations indolores. La guérison du vaginisme c’est une guérison interne.

La vraie guérison c’est :

  • Lorsqu’on est plus guidées par la peur et l’inquiétude
  • Lorsqu’on accepte véritablement son corps et qu’on accueille son vagin avec amour et bienveillance
  • Lorsqu’on est libérée de toutes les croyances qui nuisent à notre épanouissement sexuel et personnel
  • Lorsqu’on a confiance en soi et en ses capacités
  • Lorsqu’on a pu guérir des blessures qui nous empêchent d’avoir confiance en nous et en l’autre
  • Lorsqu’on est véritablement éloignées avec soi-même

Réussir à insérer tous les dilatateurs est un point très positif dans le parcours de guérison du vaginisme. Mais cela représente une seule partie du tableau comparé au tableau immense qu’est la guérison du vaginisme. 

Si vous avez réussi à insérer tous les dilatateurs, ne vous arrêtez pas en si bon chemin.

Continuez de travailler sur votre guérison psychologique au maximum pour vous libérer totalement et faire sauter les verrous inconscients qui vous empêchent d’être la femme épanouie que vous souhaitez être.

J’espère que cet article vous a plus et qu’il vous aidera dans votre processus de guérison!

Je vous invite à le partager massivement autour de vous pour aider d’autres femmes à guérir!

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions en commentaire.

Votre guérison ne peut attendre ! Prenez-vous en main dès maintenant en vous procurant votre kit spécial guérison du vaginisme en cliquant ICI.

Rejoignez notre groupe Facebook d’échanges, d’astuces et de conseils sur le vaginisme en cliquant ICI.

Grâce à nos codes promos vous pouvez bénéficier de :

  • 30% sur kit Velvi avec le code CBOKG en cliquant sur ce lien .
  • 15% sur les dilatateurs Vagiwell avec le code MAME15 sur ce lien.

À bientôt!

Article rédigé par Monica G