Célibataire : Comment guérir du vaginisme?

 

Dans notre mission, nous prenons en compte toutes les femmes : les femmes mariées, en couple et les femmes célibataires.

Le vaginisme est un trouble qui va bien au-delà du cadre du foyer ou du couple. C’est un trouble qui peut affecter n’importe quelle femme, peu importe sa situation matrimoniale ou amoureuse.

Cet article est spécialement dédié à toutes les femmes célibataires qui souffrent de vaginisme et qui souhaitent s’en sortir. J’ai moi-même vécu ça et je sais à quel point le vaginisme est dur à vivre. 

Peut-être que vous n’osaient plus faire de rencontres à cause de ce trouble. Peut-être que vous avez toujours peur d' »aller plus loin » avec un homme à cause du vaginisme. Peut-être que malheureusement vous êtes tombés sur des hommes impatients. 

Mais je tiens à vous rassurer sur une chose : Le vaginisme se guérit bien et vous n’êtes pas seules.

Vous avez le droit d’être heureuses en amour. Non seulement vous allez guérir du vaginisme mais vous allez aussi pouvoir rencontrer l’amour.

Dans les prochaines lignes, je vais vous donner des astuces concrètes qui vous permettront de guérir du vaginisme.

1. Première clef de guérison : Avoir un état d’esprit 100% positif

L’état d’esprit ou le mindset est à la base de tout. et surtout de votre guérison. Pour guérir du vaginisme, il est primordial d’avoir un état d’esprit positif. En d’autres termes, il faut avoir foi à 100% pour sa guérison. Il y a un exercice incontournable qui va vous permettre d’avoir un état d’esprit en béton, c’est l’exercice des affirmations positives.

Les affirmations positives 

Pour écrire des affirmations positives, il y a 3 règles. Les affirmations doivent être :

  • positives (il ne doit pas y avoir de négation “ne” “pas” sont à bannir)
  • écrites au temps présent (pas de futur)
  • écrites pour soi-même (emploi du “Je”)

Des exemples d’affirmations positives :

  • Je guéris du vaginisme cette année
  • Je sais que je peux guérir
  • La guérison est pour moi
  • La guérison est facile pour moi
  • La guérison du vaginisme est facile et rapide pour moi
  • Je suis guidée vers la solution pour moi
  • J’ai les capacités pour guérir
  • Je suis puissante
  • Je suis forte
  • Je suis créative
  • Je suis pleine de gloire
  • Je crois en moi
  • Je crois en ma guérison

Ensuite, il y a un autre exercice efficace pour avoir un état d’esprit positif c’est l’exercice de visualisation créative.

La visualisation créative

La visualisation créative est une technique mentale qui consiste à s’auto-suggérer, s’imaginer une scène, une situation, un objet, une sensation pour provoquer un changement dans la vie réelle. En d’autres termes, il faut que vous vous imaginez la situation, l’objet, la sensation que vous voulez voir se manifester dans votre vie. 

Vous pouvez retrouver la vidéo qui m’aidait avec cet exercice en cliquant ICI.

L’exercice du scripting est également un exercice efficace pour avoir un état d’esprit positif.

Le scripting

L’exercice du scripting consiste à écrire sur une feuille (ou dans un carnet) un texte dans lequel vous parlez comme si vous étiez déjà guéries. En d’autres termes tu dois te considérer comme déjà guérie et retranscrire les sensations que tu ressens à l’écrit. Dans le texte, vous allez faire comme si vous adressez à quelqu’un 

Tous les exercices que j’ai cité ci-dessus vont vous permettre d’avoir un état d’esprit positif. Ceux-ci vont s’inscrire dans votre esprit et agir de manière positive sur votre subconscient. 

Pour guérir du vaginisme, il est également très important d’effectuer un travail psychologique.

2. Deuxième clef de guérison : Traiter l’aspect psychologique

On ne le dira jamais assez : le vaginisme est principalement d’ordre psychologique.

Il y a plusieurs causes psychologiques (que j’ai déjà évoquées dans un article que vous pouvez retrouver ICI) comme une méconnaissance du corps, un conditionnement négatif à la sexualité, des traumatismes sexuels, des blessures émotionnelles.

Malheureusement beaucoup de professionnels de santé négligent totalement l’aspect psychologique du vaginisme. Alors que pour guérir, il faut faire un profond travail d’introspection et la première chose à faire est de prendre conscience de tous les blocages inconscients que vous pouvez avoir par rapport à la sexualité.

La question à se poser est : quelles sont les croyances, idées qui vous empêchent d’avoir la sexualité que vous voulez?

NB : Pour guérir du vaginisme, il est toujours mieux de se faire accompagner par un spécialiste qui maîtrise la problématique du vaginisme. Tous les exercices que je vais citer dans les prochaines lignes sont des exercices que j’ai effectués dans le cadre d’un coaching.

Se déconditionner des croyances limitantes sur la sexualité

Nous avons tous des croyances limitantes sur différents sujets dans nos vies. Lorsqu’on souffre de vaginisme, on peut avoir plusieurs croyances limitantes comme :

  • La première fois fait mal
  • On saigne lors de la première fois
  • La pénétration est douloureuse
  • J’ai un vagin trop petit
  • Je ne me sens pas capable d’accepter la pénétration
  • Mon vagin est trop étroit pour accueillir quoi que ce soit
  • Le pénis risque de me blesser pendant les rapports
  • Le sexe est dégoûtant
  • Les femmes qui aiment le sexe sont des femmes faciles
  • Si j’ai des rapports sexuels, les gens me verront d’un mauvais œil

Souvent nous n’avons pas forcément conscience d’avoir des croyances limitantes. C’est la raison pour laquelle il est important de se faire accompagner, coacher pour en prendre conscience et travailler dessus.

Guérir des blessures et éventuels traumatismes antérieurs

Chaque femme qui souffre de vaginisme a sa propre histoire. Pour ma part, j’ai subi des abus sexuels dans mon enfance. Pendant plusieurs années j’ai occulté cet épisode douloureux de ma vie. J’avais conscience d’avoir un vagin mais je ne m’y étais jamais vraiment intéressée. C’était une partie de mon corps qui ne devait absolument pas être explorée, touchée. C’était presque un interdit pour moi. Jusqu’à ce que je commence ma vie sexuelle et là j’ai eu un énorme blocage. La pénétration était atroce pour moi. Je n’arrivais à rien insérer dans mon vagin (doigt, tampon…). Aujourd’hui je jouis d’une sexualité satisfaisante mais j’ai dû faire un profond travail sur moi pour guérir de ce traumatisme. Je sais que plusieurs femmes sont dans mon cas. Parfois on ne fait pas forcément le lien entre des traumatismes sexuels et 

NB : Si vous aussi avez été victime d’abus sexuels (quelque soit sa forme) vous êtes libres de pardonner ou non. Le choix vous revient. L’essentiel est de guérir et d’avancer.

3. Troisième clef de guérison : Traiter l’aspect physique

Le vaginisme est aussi d’ordre physique. Le blocage ressenti et les douleurs qui s’ensuivent sont bel et bien physiques. C’est la raison pour laquelle il faut également traiter l’aspect physique du vaginisme pour guérir. Dans les prochaines lignes, je vais vous parler des exercices efficaces pour guérir du vaginisme au niveau physique.

L’exercice du miroir 

Cet exercice est très efficace pour intégrer son sexe dans le schéma corporel et se familiariser avec lui. Beaucoup de femmes qui souffrent de vaginisme méconnaissent leur anatomie. Elles ont conscience d’avoir un vagin, un sexe, mais ne savent pas à quoi ressemblent leur vulve, n’ont aucune idée de la forme, la texture, la température de leur vagin. C’était mon cas. J’ai véritablement appris à connaître mon corps à 20 ans.

L’exercice du miroir consiste tout simplement à placer un miroir sous votre vulve et observer. Peut-être que ce vous allez voir va vous surprendre parce qu’il y a parfois une grosse différence entre le sexe qu’on s’imagine avoir et le sexe qu’on a réellement. 

L’exercice des dilatateurs

Les dilatateurs sont des dispositifs médicaux très efficaces pour traiter l’aspect mécanique du vaginisme. Ils se présentent sous forme de cône en plastique ou en silicone et présentent plusieurs tailles. Grâce à leur utilisation vous allez pouvoir détendre petit à petit (grâce aux différentes tailles) les muscles qui entourent votre vagin (les muscles du périnée).

Si vous ne savez pas encore lesquels choisir, vous pouvez retrouver l’article que j’ai écrit ICI). 

Les exercices de contraction et décontraction ou exercices de Kegel

Comme leur nom l’indique, ces exercices consistent à contracter et décontracter les muscles du périnée. Pour ce faire, vous allez faire comme si vous voulez retenir votre urine et ensuite vous allez relâcher les muscles. C’est en quelque sorte un « stop pipi ». Cet exercice va vous permettre de mobiliser les muscles de votre périnée et ainsi les contracter et les décontracter à votre guise.

NB : Il ne faut pas pratiquer ces exercices-là trop souvent au risque de vous provoquer une incontinence et une infection urinaire.

Le massage du périnée

Tout comme les exercices de Kegel, le massage du périnée va vous permettre de détendre les muscles du périnée.

Pour masser le périnée, il vous faut d’abord adopter une position confortable : soit allongée avec des oreillers en dessous soit débout avec la jambe légèrement levée.

Ensuite, vous pouvez insérer votre pouce à l’entrée du vagin et faire des demi-cercles (dans le sens des aiguilles d’une montre).

Il faut presser légèrement vers le bas. Vous pouvez répéter l’opération une dizaine de fois.

La respiration

L’exercice de la respiration est un exercice que vous pouvez pratiquer en même temps que l’exercice des dilatateurs ou les exercices de Kegel.

 

J’espère que cet article vous a plus et qu’il vous aidera dans votre processus de guérison!

Je vous invite à le partager massivement autour de vous pour aider d’autres femmes à guérir!

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions en commentaire.

Votre guérison ne peut attendre ! Prenez-vous en main dès maintenant en vous procurant votre kit spécial guérison du vaginisme en cliquant ICI.

Rejoignez notre groupe Facebook d’échanges, d’astuces et de conseils sur le vaginisme en cliquant ICI.

Grâce à nos codes promos vous pouvez bénéficier de :

À bientôt!

Article rédigé par Monica G