Beaucoup  de femmes qui souffrent de vaginisme ne partagent plus ou presque plus de moments d’intimités